Le nouveau bilan des nouvelles contaminations au coronavirus en Algérie indique que le recul enregistré ces dernier s’est poursuivi. Ce sont 419 nouveaux cas confirmés de Covid-19 qui ont été dénombré dans le bilan présenté, hier mardi, contre 442 lundi, 450 dimanche, 469 samedi et 477 vendredi. Malgré ces baisses sur plusieurs jours, le nombre de cas quotidiens se maintient au-dessus de la barre des 400 cas et atteindre un niveau plus rassurant. Selon le même bilan, c’est la wilaya d’Oran qui a enregistré le plus grand nombre de nouveaux cas, soit 48 durant les dernières vingt-quatre heures. Elle est par Alger avec 38 cas et Blida avec 35 cas.
S’agissant des décès, ces derniers se sont inscrits en hausse. «L’Algérie a enregistré 12 décès durant les dernières vingt-quatre heures», contre 9 lundi et 10 dimanche, a indiqué, hier, le porte-parole du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie de coronavirus, Dr Djamel Fourar.
Le nombre de guérisons a reculé, passant à «306 malades rétablis ayant quitté les établissements hospitaliers durant les dernières vingt-quatre heures», contre 330 lundi et 376 dimanche, selon le même responsable. Quant aux patients en réanimation, leur nombre a augmenté, atteignant «46 malades en soins intensifs», contre le même nombre, soit 40, recensés lors des journées de lundi et dimanche, a indiqué Dr Fourar, lors du point de presse quotidien consacré à l’évolution de la pandémie de coronavirus.
Le nombre total des cas confirmés en Algérie depuis le début de la pandémie il y a près de six mois s’élève à «39.444 dont 419 nouveaux cas, soit 1 cas pour 100.000 habitants lors des dernières vingt-quatre heures» et celui des «décès à 1.391 cas». Quant au nombre des patients guéris, il a atteint 27.653, selon les précisions du Dr Fourar.
Toujours durant les dernières vingt-quatre heures, «31 wilayas ont recensé entre 1 et 9 cas, 17 autres ont enregistré plus de 10 cas, tandis que 11 wilayas n’ont enregistré aucun cas», a encore indiqué le porte-parole du Comité scientifique.
Les recommandations de la fin de son point de presse sont restées les mêmes, à savoir le port du masque obligatoire, la distanciation physique en sus de la préservation de la santé des personnes âgées notamment celles ayant des maladies chroniques, mais avec plus d’insistance à l’adresse des citoyens qui se rendent dans les mosquées, les plages, les cafés et restaurants sachant que ces lieux, ouverts samedi dernier au public, sont connus pour être à très forte fréquentation.