Les contaminations au nouveau coronavirus se sont maintenues au-dessous de 500 cas et ont même enregistré une baisse dans le dernier bilan, tandis que les décès ont connu une très légère hausse ainsi que cas en soins intensifs.
Le bilan présenté hier fait, en effet, état de 468 cas confirmés de Covid-19 durant les dernières vingt-quatre heures, contre 495 la veille. Quant au nombre de décès, il a continué d’augmenter passant à 14 personnes atteintes ayant succombé au Covid-19 durant les dernières vingt-quatre heures, contre 13 annoncés la veille lundi et 12 dimanche.
Pour ce qui est des guérisons, elles ont enregistré une légère baisse, le bilan des dernières vingt-quatre heures faisant état de 419 patients rétablis ayant quitté les établissements de santé, contre 431 la veille, a indiqué le porte-parole du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie de coronavirus, Dr Djamel Fourar.
Concernant les malades en soins intensifs, leur nombre a enregistré une légère hausse. «Il y a actuellement 46 patients en soins intensifs», selon le même responsable, contre 43 la veille.
Les nouveaux chiffres font augmenter le nombre total des cas confirmés en Algérie, près de dix mois après l’apparition de la pandémie dans le pays, à «93.065 dont 468 nouveaux cas, soit 1,1 cas pour 100.000 habitants lors des dernières vingt-quatre heures, celui des décès à 2.623 cas, alors que le nombre de patients guéris est passé à 61.307», a précisé le Dr Fourar, lors du point de presse quotidien consacré à l’évolution de la pandémie de Covid-19.
S’exprimant sur la répartition globale des cas à travers le pays, il a fait savoir que «17 wilayas ont recensé durant les dernières vingt-quatre heures entre 1 et 9 cas, 14 autres ont enregistré plus de 10 cas, alors que 17 wilayas n’ont enregistré aucun cas». A noter que c’est le même nombre de wilayas à n’avoir enregistré aucun cas la veille.
Le porte-parole du Comité scientifique a recommandé, à la fin de son point de presse, les conseils d’hygiène et de prévention qu’il prodigue quotidiennement, puisque la pandémie est toujours là, à savoir le lavage récurrent des mains, ainsi que l’obligation du port du masque de la distanciation physique dans les lieux publics, ces gestes barrières étant le seul rempart connu pour se protéger contre le maudit virus.