v


La décrue des cas de contaminations au nouveau coronavirus entamée il y a quelques semaines s’est poursuivie hier. Le bilan présenté indique que l’Algérie a enregistré 210 nouveaux cas confirmés de Covid-19 durant les dernières vingt-quatre heures, contre 219 la veille.
Le nombre de décès recensés a connu une très légère hausse, s’élevant à 6 morts durant les dernières vingt-quatre heures, contre 5 la veille. Quant aux guérisons, elles se sont connu une baisse, selon le porte-parole du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie de coronavirus, Dr Djamel Fourar. Il a fait savoir que le nombre de patients rétablis ayant quitté des établissements hospitaliers est passé à 105 durant les dernières vingt-quatre heures, comparativement à la veille où on comptait 143 malades guéris.
Concernant les personnes admises en réanimations, le même responsable a révélé que leur nombre a augmenté par rapport à la veille. «32 patients sont actuellement en soins intensifs», contre 27 la veille a-t-il déclaré.
Ainsi, l’Algérie compte, depuis l’apparition de la pandémie dans le pays il y a près de sept mois, un total de contaminations s’élevant à «49.623 cas confirmés, dont 210 nouveaux cas, soit 0,5 cas pour 100.000 habitants lors des dernières vingt-quatre heures, un total de 1.665 cas de décès, alors que le nombre des patients guéris est passé à 34.517», selon les précisions données par le Dr Fourar, lors du point de presse quotidien consacré à l’évolution de la pandémie de Covid-19.
A noter que le plus grand nombre de cas a été enregistré dans la wilaya de Tizi Ouzou, suivie de la wilaya de Boumerdès. Il a également souligné, pour ce qui est de la répartition des contaminations, que «13 wilayas ont recensé durant les dernières 24 heures moins de 9 cas, 8 autres ont enregistré plus de dix cas, tandis que 27 wilayas n’ont enregistré aucun cas». La veille, 17 wilayas n’avaient recensé aucun nouveau cas.
A la fin de son point de presse, le porte-parole du Comité scientifique a réitéré son appel à la nécessité de ne pas baisser de vigilance, soutenant que la situation épidémiologique actuelle exige de tout citoyen le respect des règles d’hygiène et de prévention, comme le lavage récurrent des mains, la distanciation physique et, surtout, le port du masque obligatoire.