PAR INES DALI
Les nouvelles contaminations au coronavirus jouent au yoyo en s’établissant tantôt sous la barre des 100 cas par jour et tantôt en-dessus, comme c’était le cas dans le bilan présenté hier. L’Algérie a enregistré 110 cas confirmés de Covid-19 durant les dernières vingt-quatre heures, contre 86 cas la veille, est-il indiqué dans un communiqué du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière. Depuis quelques jours, c’est le yoyo avec comme référence la barre des 100 cas quotidiens qui reste, faut-il le noter, «une barre psychologique», selon les spécialistes qui estiment un peu «prématuré de tirer une quelconque conclusion» lorsqu’une hausse des cas ne se manifeste pas sur une période de plusieurs jours. En d’autres termes, la hausse des cas d’hier ne peut avoir d’interprétation pour le moment.
Le bilan révélé par le ministère de la Santé fait état d’un nombre de 4 décès durant les dernières vingt-quatre heures, contre 3 la veille. Quant aux guérisons, leur nombre a connu une légère augmentation, étant passé à 82 malades rétablis ayant quitté les structures hospitalières durant les dernières vingt-quatre heures, contre 74 la veille. Concernant les cas graves de la maladie, «20 patients sont actuellement en soins intensifs», contre 19 la veille, est-il ajouté de même source.
Le total des cas confirmés de coronavirus en Algérie, depuis l’apparition de la pandémie il y a 13 mois dans le pays, s’élève ainsi à «116.946 dont 110 nouveaux cas durant les dernières vingt-quatre heures, et celui des décès à 3.084 cas, alors que le nombre de patients guéris est passé à 81.349 cas». Par ailleurs, «23 wilayas n’ont recensé aucun cas durant les dernières vingt-quatre heures, 23 autres ont enregistré entre 1 et 9 cas, alors que 2 wilayas ont connu plus de 10 cas», est-il précisé.
Ce sont autant de chiffres qui démontrent que la fluctuation actuelle conforte la «stabilité épidémiologique» dont font cas les spécialistes qui mettent cependant en garde contre une autosatisfaction qui pourrait s’avérer fatale et provoquer une éventuelle troisième vague. D’où le rappel du ministère, dans son communiqué, que la situation épidémiologique actuelle exige de tout citoyen vigilance et respect des règles d’hygiène dont le port obligatoire du masque et la distanciation physique.
Dans le monde, les contaminations continuent de progresser avec des centaines de milliers de cas par jour et des milliers de décès. Jusqu’à hier après-midi, on comptait plus de 127 millions de cas confirmés et plus de 2,79 millions de morts à travers la planète depuis le début de la pandémie en décembre 2019. n