Les contaminations quotidiennes au nouveau coronavirus se sont maintenues au-dessus de la barre des 1000 cas quoi qu’elles aient enregistré une légère baisse, selon le bilan présenté hier. En revanche, les décès ont connu une hausse, confirmant, ainsi, les déclarations des professionnels de la santé selon lesquels il y a plus cas présentant une forme grave de la maladie ayant conduit au décès d’un plus grand nombre de malades.
L’Algérie a enregistré 1.025 nouveaux cas confirmés durant les dernières vingt-quatre heures, contre 1.133 cas la veille. Le nombre de décès a enregistré une hausse sensible si l’on se réfère au nombre de 20 morts durant les dernières vingt-quatre heures, contre 15 la veille, alors qu’il se situait avant la recrudescence des cas autour d’une dizaine.
Pour ce qui est des guérisons, elles ont connu une légère baisse avec 642 malades rétablis durant les dernières vingt-quatre heures, contre 649 la veille, a indiqué, hier, le porte-parole du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie de coronavirus, Dr Djamel Fourar.
Concernant les cas en réanimation, il a fait savoir que leur nombre a augmenté. «43patients se trouvent actuellement en soins intensifs», a-t-il indiqué, soit une hausse comparativement à vendredi où on comptait 37 la veille.
Depuis l’apparition de la pandémie en Algérie il y a neuf mois, le total des cas confirmés s’élève à «78.025 dont 1.025 nouveaux cas, soit 2,3 cas pour 100.000 habitants lors des dernières vingt-quatre heures, celui des décès à 2.329 cas, alors que le nombre de patients guéris est passé à 50.712,», selon les précisions du Dr Fourar, donné lors du point de presse quotidien consacré à l’évolution de la pandémie de Covid-19 en Algérie.
Par ailleurs, «12 wilayas ont recensé durant les dernières vingt-quatre heures moins de 9 cas, 25 autres ont enregistré plus de 10 cas, tandis que 11 wilayas n’ont enregistré aucun nouveau cas», selon le même responsable, qui n’a pas manqué de rappeler les recommandations quotidiennes à la fin de son point de presse. Il a mis l’accent, comme attendu, sur «le port du masque» et «la distanciation physique», outre le respect des autres mesures d’hygiène comme le lavage récurrent des mains, notamment en cette période de recrudescence inédite des cas et de l’augmentation du nombre de décès.
Dans le monde, la pandémie a fait plus de 55 millions de contaminés et 1,4 million de morts, depuis son apparition il y a près d’un an, en décembre 2019.