Le sélectionneur national Djamel Belmadi a établi la liste des 25 joueurs concernés par la date FIFA de novembre. Parmi les Fennecs retenus, on recense des revenants, mais aussi des absences pour le moins intrigantes. Sur ce coup, les choix du coach de l’EN ont, quelque peu, manqué de cohérence.

Par Mohamed Touileb
Certes, les résultats ont toujours été là pour conforter ses choix. Toutefois, Belmadi a rassemblé un commando contestable pour disputer les matchs contre le Djibouti (12 novembre) et le Burkina Faso (16 novembre). Des tests comptant pour les 5e et 6e journées des éliminatoires de la Coupe du Monde 2022.

Zedadka et Hamche, des oubliés
À la lecture des noms des convoqués, l’on s’interroge sur ce qui a motivé le premier responsable de la barre technique pour retenir des éléments comme Abdellaoui ou Helaïmia et laisser des joueurs qui performent actuellement à l’instar de Yanis Hamache (Boavista/Portugal) et Akim Zedadka (Clermont Foot/France) qui évoluent respectivement aux postes de latéral gauche et droit.
Peut-être que l’architecte du sacre à la CAN-2019 n’a pas voulu trop chambouler les choses. Surtout que les deux prochaines sorties restent cruciales pour la suite de la campagne qualificative du Mondial 2022 au Qatar. Ainsi, l’ancien driver d’Al-Duhail a préféré faire appel à des Verts qu’il connaît déjà. D’autant plus que Youcef Atal et Ramy Bensebaïni, menacés de suspension s’ils prennent un carton jaune face aux Djiboutiens, pourraient être ménagés pour la sortie au Caire (Egypte).
Cependant, il y a certains ‘’comebacks‘’ logiques comme celui de Farid Boulaya dans le milieu de terrain. Le Messin, absent du dernier stage en octobre, est en forme en club. Son bagage technique est tel que l’entraîneur d’«El-Khadra» a décidé de le rappeler pour les deux journées des «qualifiers». Cela s’est fait au détriment du prometteur Ilan Kebbal qui ne pourra pas honorer une deuxième présence chez les «Verts». Même s’il a été élu «joueur du mois» chez le Stade de Reims, le petit lutin devra patienter pour devenir un international confirmé.

Des convictions figées
Comme Kebbal, Hicham Boudaoui a été laissé sur le carreau. Il paie sa période délicate avec l’OGC Nice. Néanmoins, le temps de jeu ou la compétitivité ne semblent pas être les principaux critères. Et cela va à l’encontre de la concurrence «saine». Comme déjà mentionné, Belmadi donne l’impression d’avoir des convictions. Mais il faut dire qu’il y a une tendance pour le chamboule-rien.
Tout cela ne laisse pas prévoir des surprises dans les prochaines listes. D’autant plus qu’il y aura des échéances officielles sur le court terme avec la CAN-2021 au Cameroun du 09 janvier en 06 février prochains. Par la suite, il y aura d’éventuels barrages en mars à animer pour arracher un billet pour le Mondial 2022 au Qatar. Une épreuve prévue dans un peu plus d’un an. n

Liste des 25 joueurs :
Gardiens : Raïs M’Bolhi (Al-Ittifaq/ Arabie saoudite), Alexandre Oukidja (FC Metz/ France), Mustapha Zeghba (Damac FC/Arabie saoudite).

Défenseurs : Ramy Bensebaïni (B. Monchengladbach/ Allemagne), Djamel Benlamri (Qatar SC/ Qatar), Youcef Atal (OGC Nice / France), Mohamed Réda Halaïmia (KFCO Beerschot/ Belgique), Aïssa Mandi (Villarreal/ Espagne), Ahmed Touba (RKC Waalwijk/ Pays-Bas), Abdelkader Bedrane (ES Tunis/Tunisie), Mehdi Tahrat (Al-Gharafa SC/Qatar), Ayoub Abdellaoui (Al-Ittifaq/Arabie Saoudite).

Milieux : Ismaël Bennacer (AC Milan/ Italie), Adam Zorgane (SC Charleroi/Belgique), Ramiz Zerrouki
(Twente FC/ Pays-Bas), Sofiane Feghouli (Galatasaray/ Turquie), Haris Belkebla (Stade brestois/ France),
Farid Boulaya (FC Metz/France).

Attaquants : Islam Slimani (O. Lyon/ France), Baghdad Bounedjah (Al-Sadd/Qatar), Riyad Mahrez
(Manchester City/ Angleterre), Youcef Belaïli (Qatar SC/ Qatar), Saïd Benrahma (West Ham/ Angleterre),
Adem Ounas (SSC Naples/Italie), Mohamed El-Amine Amoura (FC Lugano/Suisse).