Un autre match et une autre empreinte laissée par Rachid Ghezzal avec Beşiktaş JK en Turquie. L’Algérien a délivré samedi sa 17e passe décisive en Süper Lig. Une performance qui fait de lui le 3e meilleur buteur de tous les temps sur une saison dans le championnat turc. Cela ne peut que confirmer l’épanouissement du Fennec.

Par Mohamed Touileb
Avec 4 buts et 3 passes décisives sur le mois d’avril, Ghezzal a fait l’unanimité pour être sacré joueur du mois en Turquie. Cela montre, si besoin, l’importance de l’international algérien dans le parcours que sont en train de faire les «Aigles Noirs» solides leaders de la compétition et tout proches du sacre.
Seuls Rapaić et Alex de Souza le dépassent
Samedi, les Stambouliotes se sont largement imposés 7 buts à 0 en réception de Hatayspor. Ghezzal aurait pu soigner plus ses stat’ mais s’est contenté de délivrer une seule offrande pour porter son total à 17 unités dans cet exercice. Trois joueurs ont fait aussi bien ou mieux à travers l’Histoire du championnat turc. Il s’agit de Pablo Batalla (17 passes) avec Bursaspor en 2012-2013, Milan Rapaić (21 passes) avec Fenerbahçe en 2000-2001 et Alex de Souza (26 passes) en 2005-2006 avec le Fenerbahçe.
Ce dernier reste la référence en matière d’offrandes puisqu’il a terminé meilleur passeur du championnat à 4 reprises. Il sera difficile pour le frère cadet d’Abdelkader Ghezzal d’aller chercher les 26 passes décisives d’Alex sur une saison puisqu’il ne reste que 3 rencontres à disputer avant la clôture de la compétition. Cependant, cela n’enlèvera rien à la performance de l’ancien sociétaire de l’Olympique lyonnais qui a pu faire preuve d’une surprenante adaptation dans un championnat qu’il découvrait.
Doublé en vue
Contribuer au titre pour sa première année en Turquie en plus de la possibilité de faire un doublé reste un accomplissement remarquable. D’autant plus que Ghezzal semblait au creux de la vague avec des expériences à l’AS Monaco, Leicester City et Fiorentina qui ne se sont pas bien passées. Le choix de rejoindre la Süper Lig sous forme de prêt en provenance des Foxes s’est avéré payant. Il lui a même permis de retrouver l’équipe nationale et convaincre Djamel Belmadi de son mérite de porter de nouveau la tunique des Fennecs.
En mars dernier, le gaucher a même pris part au déplacement en Zambie en marquant un but et délivrant une passe D pour son retour chez les Verts. Le tout en une seule période puisqu’il a dû sortir sur blessure (touché à la cheville) et manquer le second match contre le Botswana. Ghezzal a clairement mûri footballistiquement. Celui qui fêtera ses 29 ans le 9 mai prochain connaît indubitablement l’une des meilleures passes de sa carrière dans un championnat où il n’est pas toujours évident de s’imposer. Yassine Benzia et Islam Slimani ne peuvent pas dire le contraire. n