Jeudi dernier, à l’occasion du passage dans la région du ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Abdelkader Benmessaoud, il a été procédé à la réouverture officielle de l’hôtel Rym, un établissement d’une capacité de 135 lits qui relève de la chaîne hôtelière publique El Aurassi. Les travaux de rénovation de cet hôtel construit au début des années 1970, qui correspond, selon certains, à l’âge d’or du tourisme saharien en Algérie, ont coûté plus d’un milliard de dinars. En plus du président-directeur général de la chaîne hôtelière publique, Abdelkader Lamri, le ministre était accompagné d’une forte délégation de gestionnaires et cadres du secteur et d’une délégation de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT). Hier, samedi, il a inauguré un nouvel hôtel à Béchar, « Akid-Lotfi », qui dispose de 47 chambres et d’une capacité de 100 lits, implanté à proximité du stade du 20-Août-1956 de Béchar et qui appartient à un promoteur privé. n