Par Milina Kouaci
Les épreuves du Brevet d’enseignement moyen (BEM) prennent fin aujourd’hui. Plus de 600 000 candidats ont concouru pendant trois jours pour accéder au cycle secondaire. Les candidats vont composer avec les trois dernières épreuves de cette session, à savoir langue française, sciences de la nature et de la vie, le matin, et langue tamazight l’après-midi.
Hier, les candidats ont passé les épreuves de mathématiques et d’anglais, le matin, et d’histoire et géographie, l’après-midi.
A la sortie des centres d’examen, les candidats ont affiché une mine réjouie, le sujet de mathématiques qu’ils craignaient était plutôt abordable, l’anglais était « facile et à la portée de tous», ont à l’unanimité estimé les candidats.
Ces épreuves, qui interviennent pour la deuxième année consécutive dans un contexte de crise sanitaire en raison de l’épidémie de coronavirus, se sont déroulées dans l’ensemble dans des conditions normales. Aucun incident grave n’a été déploré, selon les témoignages des enseignants mobilisés dans les centres d’examen. Quelques-uns évoquent la diffusion des sujets sur les réseaux sociaux quelque temps après le début des épreuves en dépit des mises en garde de la tutelle et des dispositions introduites dans le code pénal, criminalisant l’acte de fraude dans les concours et examens nationaux. Ces actes ne sont pas d’ailleurs restés impunis l’année passée où des élèves ont été condamnés pour avoir publié des sujets et corrigés de sujet d’examen sur les réseaux sociaux. Cette année, la correction des copies d’examen débutera le 22 juin et s’étalera jusqu’au 3 juillet 2021. Quant au compostage des copies d’examen, il se fera au niveau de 18 centres de collecte et de compostage, avant leur répartition à travers 70 centres de correction. Les candidats qui obtiendront une moyenne égale ou supérieure à 10/20 seront admis d’office en première année secondaire.
Après les épreuves de 5e AP et du BEM, le département de Mohamed Ouadjaout a pris toutes les dispositions et outils nécessaires afin de garantir un baccalauréat sans incident. Pour la session 2021, qui débutera dimanche prochain, 731 723 candidats concourront durant cinq jours pour décrocher un ticket pour le palier universitaire.