Le colloque de deux jours sur la vie et le parcours du chef de la wilaya III historique, Abderrahmane Mira, s’est achevé samedi sur un hommage unanime et populaire au martyr qui a voué sa vie à la libération de son pays, multipliant les exploits et la témérité pour le sortir du joug colonial. Les témoignages de ses frères d’armes ont loué sa bravoure et sa vaillance, son sens de l’organisation, ses qualités de meneur d’hommes, et son courage qui lui a permis d’affronter tous les périls, assénant coup sur coup à l’ennemi, qui pourtant n’a pas lésiné sur les moyens et les traquenards pour en venir à bout, mais en vain. «Il était insaisissable. Il avait le don d’être partout et nulle part à la fois», témoignera un moudjahid, qui n’a pas manqué de rappeler le rôle majeur de Mira dans la sécurisation du congrès de la Soummam, avant, pendant et après. Ali Bettache, ancien officier de l’ALN, historiographe, et auteurs de plusieurs ouvrages d’histoire, a cité publiquement au moins une cinquantaine de batailles et embuscades dans lesquelles Abderrahmane Mira était directement impliqué ou ayant été l’artisan principal, a fortiori durant la préparation de ce congrès, ou le partage des tâches avec le colonel Amirouche, était savamment et soigneusement fixé. Les participants à ce colloque et de nombreux citoyens se sont recueillis à la mémoire de Mira au lieu de sa mort à Ait hyani. Des gerbes de fleurs ont été également déposées devant la stèle érigée sur les lieux. n