Les transporteurs de voyageurs de certaines communes de la wilaya de Béjaïa viennent de monter au créneau pour dénoncer l’état de dégradation des routes, notamment des chemins de wilaya (CW) et communaux (CC), accentué par l’ampleur des dernières intempéries enregistrées dans la région. Pour ce faire, ils n’ont rien trouvé de mieux pour se faire entendre que de recourir à la fermeture des routes, un phénomène bien en vogue dans la wilaya.

Ainsi, les transporteurs de voyageurs des communes de Tamokra, Bouhamza, Amalou et Seddouk, desservant la ville d’Akbou, ont bloqué, mardi matin, le carrefour de Biziou, où l’entreprise chinoise en charge de la réalisation de la bretelle devant relier la pénétrante autoroutière à la ZAC de Taharacht a dû recourir à la déviation de la chaussée pour mettre en place la base de vie de son chantier. Or, ce tronçon de déviation, qui contourne le pont de Taharacht, se trouve dans un état impraticable. « Nous avons déjà interpellé les responsables du chantier chinois et les autorités locales sur l’état de la route qui s’est dégradé davantage suite aux dernières intempéries, mais en vain ! Face à l’indifférence des uns et des autres, nous avons décidé de passer à l’action, en bloquant toute la circulation au niveau de ce carrefour de Biziou. Nous resterons mobilisés jusqu’à l’intervention des autorités de wilaya pour constater ce que nous endurons depuis plusieurs mois », nous a fait savoir, au téléphone, le coordinateur du syndicat des transporteurs au niveau de la daïra d’Akbou, Kamel Ichaâlalène. Par ailleurs, les transporteurs de voyageurs assurant la desserte Amizour-El Kseur, sur une distance de 8 kilomètres, ont également fermé, mardi, le CW 21, pour dénoncer, pour leur part, la dégradation de cet axe routier.
Selon les protestataires, l’état déjà dégradé de ce chemin de wilaya s’est détérioré davantage ces dernières semaines avec les fortes chutes de pluie et de neige. L’endroit qui irrite le plus les usagers de ce chemin reste le lieu de croisement entre celui-ci et la pénétrante autoroutière devant relier Béjaïa à Ahnif (Bouira). A noter que les transporteurs contestataires exigent des autorités de wilaya l’engagement immédiat des travaux de réfection et de modernisation du CW21.