Les élus de la liste indépendante dénommée «Ensemble pour Bougie », conduite par le directeur général de l’EHU d’Oran, le Dr Mohamed Mansouri, dit Hamou, refusent de composer avec le Front des forces socialistes (FFS) qui détient une majorité relative avec 11 sièges sur les 33 que compte l’APC.

« Soucieux des attentes de nos concitoyennes et nos concitoyens, fidèles au serment que nous avons prêté, nous ne pouvons en aucun cas prendre part à une participation effective à l’exécutif de cette Assemblée qui risquerait d’éventuelles dérives », ont-ils écrit dans une déclaration rendue publique ce week-end.
Après avoir remercié et rendu hommage aux citoyennes et citoyens de la commune de Béjaïa qui «ont exprimé clairement, lors de la campagne électorale, leur volonté de provoquer la rupture et le changement », les rédacteurs dudit document tiennent à « dénoncer et condamner avec force et énergie les tentatives de cooptation prônées par la liste majoritaire afin d’asseoir une majorité illégitime, outrageant ainsi, les principes d’éthique politique ». Ils rappellent, à ce titre, que « les objectifs ayant amené les candidats de notre liste à se présenter étaient dictés par l’amour de leur ville et non par l’ivresse du pouvoir ».
Par ailleurs, les huit élus issus de la liste « Ensemble pour Bougie », déplorent les conditions dans lesquelles s’est déroulée la cérémonie d’installation de la nouvelle Assemblée populaire communale issue du dernier scrutin. « En effet, ils voulaient nous faire assister plus à une assemblée générale du FFS qu’à une installation officielle de la nouvelle Assemblée populaire communale », ont-ils regretté. Par ailleurs, ils condamnent aussi « la manipulation des résultats du scrutin orchestrée par le directeur de la règlementation et des affaires générales (Drag) de la wilaya de Béjaïa, en nous déclassant en troisième position malgré la validation des résultats par la commission électorale de la cour de justice de Béjaïa». Enfin, « Ensemble pour Bougie » informe l’opinion publique locale qu’il envisage de mettre en place un bulletin d’information appelé « Tout sur Bougie » (TSB), qui relatera quotidiennement tout évènement relatif à la vie de la cité.
C. A. M