La liste du rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) à Béjaïa, pour les prochaines élections législatives, prévues pour le 4 mai, est composée majoritairement de jeunes cadres du parti qui se sont affirmés ces dernières années sur le terrain politique. Le seul candidat à rempiler parmi les noms retenus par la commission nationale chargée de l’élaboration des listes n’est autre que l’actuel secrétaire national chargé à la communication du parti, Atmane Mazouz, rappelé à conduire la liste dans la wilaya de Béjaïa. 

Natif de la commune rurale de Tinebdar, dans la daïra de Sidi Aïch, ce dernier briguera donc un deuxième mandat parlementaire, après celui de 2007 – 2012. Ancien président du groupe parlementaire du RCD, M. Mazouz est connu beaucoup plus en tant qu’ex-délégué du mouvement citoyen dit des Arouch, né dans le sillage des douloureux événements de Kabylie d’avril 2001, appelés « printemps noir ». Il a dirigé l’unité commerciale de la société de distribution des matériaux de construction
(Sodismac) d’El Kseur, jusqu’à son élection au poste de député de Béjaïa, à la faveur des législatives du 17 mai 2007.
Il sera talonné par Me Nora Ouali, avocate de profession et élue RCD à l’APW de Béjaïa, connue pour être membre active au sein de l’aile féminine du parti, appelée « les femmes démocrates du RCD ».
Juriste de formation, elle a eu à organiser ces dernières années plusieurs activités, notamment des rencontres-débats autour du combat de la femme algérienne, notamment sur l’abrogation du Code de la famille, la place de la femme dans la vie politique…
En troisième position se classera l’actuel président du bureau régional du RCD à Béjaïa, Mouloud Deboub. Il devancera tout de même les quatre autres secrétaires nationaux originaires de la région, à savoir : Réda Boudraâ (4e), Me Djamel Benyoub (5e), Aniza Sadouni (6e) et Ahcène Tensaout (7e).
À noter que M. Deboub, en sa qualité d’élu à l’APW de Béjaïa, avait essuyé une défaite, lors des dernières élections sénatoriales du 29 décembre 2015, qui ont vu propulser le candidat du FFS, Mohamed Bettache, au poste de sénateur. Il faut préciser que cette liste provisoire a été envoyée par la direction du RCD à l’ensemble des candidats retenus, à titre informatif, mais aussi pour permettre aux mécontents d’introduire un recours à la commission nationale, dans un délai ne dépassant pas les 24 heures, comme le stipulent les textes réglementaires du parti, a-t-on appris de source proche de la formation de Mohcine Belabbas. « Notre parti a déjà peaufiné sa liste à Béjaïa. Nous sommes en train de réfléchir à l’élaboration de notre stratégie électorale. Nous allons mettre sur pied une commission au niveau du bureau régional qui sera chargée de préparer les moyens humains, financiers et logistiques, mais aussi une stratégie de communication à mettre en œuvre lors de la prochaine campagne électorale », soutient notre source.
Enfin, il est à signaler qu’au moment où le RCD envisage de passer à la phase pré-campagne électorale, les autres partis politiques continuent à garder secrète la composition de leurs listes respectives, notamment le classement de chaque candidat. <