Un incendie dévastateur s’est déclaré, aujourd’hui après-midi, dans le massif forestier surplombant la commune de Tala Hamza, à une dizaine de kilomètres à l’est de la ville de Béjaïa.

En effet, les maquis situés dans les hauteurs du village de Tahanouts ont été la proie des flammes d’un terrible feu de forêts qui s’est déclenché ce mercredi 17 juillet, en début d’après-midi.

Jusqu’à  présent, les sapeurs-pompiers de la protection civile de Béjaïa, appuyés par les agents de la conservation des Forêts, sont à pied d’œuvre pour maitriser le feu et éviter sa propagation vers les zones rurales d’Amizour et de Boukhelifa.

Les fortes chaleurs qui sévissent ces derniers jours dans la région, auraient favorisé le déclenchement de plusieurs foyers d’incendie à travers la wilaya de Béjaïa.

Pour rappel, pas moins de 70 hectares de pins d’Alep, de broussailles, mais aussi des oliviers et des figuiers, ont été ravagés par un autre incendie enregistré, la semaine écoulée, dans la commune de Tamokra, relevant de la daïra d’Akbou. En l’espace de quelques heures, le couvert végétal du mont Adrar Ouamaza, situé à la lisière des wilayas de Béjaïa et Bordj Bou Arréridj, a été dévoré par les flammes. Le village de Tizi Aïdel jouxtant ce massif forestier, a échappé bel à ce feu ravageur qui a nécessité la mobilisation de gros moyens pour le circonscrire. L’ampleur des flammes et la menace qui pesait sur les villageois de Tamokra ont contraint le wali de Béjaïa, Ahmed Maâbed, à se déplacer en catastrophe sur les lieux pour superviser les opérations menées sur le terrain par les soldats du feu. Bien que le relief accidenté de cette zone montagneuse des Bibans soit inaccessible, rendant la mission des sapeurs-pompiers très difficile, ces derniers ont réussi à maitriser le feu. Il leur a fallu vingt quatre heures de labeur et de lutte acharnée contre cet immense brasier pour venir à bout des flammes qui guettaient certaines habitations du village Tizi  Aïdel.

Les dégâts causés par ce sinistre sont non moins négligeables. Selon le chargé de la communication de la conservation des Forêts de la wilaya de Béjaïa, Lahelal Abane, des dizaines d’arbres fruitiers, notamment des oliviers et des figuiers, ont été décimés par les flammes.

Il est à signaler qu’environ 800 arbres fruitiers, 970 bottes de paille et 5 ruches sont partis en fumée, durant le seul mois de juin dernier. Les communes touchées par les incendies sont : Tinebdar, Ighram, Amizour, Semaoun, Barbacha, Kherrata, Seddouk, Bouhamza, M’cisna, Béni Maouche, Boudjellil, Béni Mellikeche et Tala Hamza.

T. B.