Plusieurs routes nationales et chemins de wilaya demeuraient, avant-hier, coupés à la circulation automobile dans la wilaya de Béjaïa suite aux chutes de neige enregistrées le week-end dernier. En effet, la quasi-totalité des voies de communication des zones montagneuses dépassant les 800 mètres d’altitude étaient impraticables.

Selon les informations recueillies auprès des services de la Protection civile et de la Direction des travaux publics de la wilaya de Béjaïa, l’ensemble des axes routiers traversant ces hauteurs était bloqué par l’accumulation de neige. C’est le cas, notamment, au niveau de la RN12 reliant Tizi-Ouzou à Béjaïa, plus précisément à hauteur de la daïra d’Adekar, de la RN75 reliant la wilaya de Sétif à celle de Béjaïa via Kendira, de la RN106 liant Béjaïa à Bordj Bou-Arréridj par Ighil Ali, de la RN26A reliant Akbou à Tizi Ouzou via le col de Chellata, du chemin de wilaya (CW) n°159 menant d’Ouzellaguen vers Chellata en passant par le village Alma, du CW15 reliant la localité de Beni Djellil (Béjaïa) à celle de Beni Mohli (Sétif). Par ailleurs, les mêmes sources affirment que la circulation automobile reste aussi difficile sur le CW75 entre Barbacha et Kendira, à M’Cisna (Seddouk), à Chemini, Akfadou, Tibane, Tifra et à Beni Maouche. A noter que des pluies, parfois sous forme d’averses orageuses ou de grêle, se sont abattues, dans la nuit de vendredi à samedi derniers, sur l’ensemble des localités de la wilaya de Béjaïa, comme annoncé, d’ailleurs, par l’Office national de météorologie (ONM). Les services de la Protection civile de Béjaïa indiquent, en outre, que ces pluies abondantes ont provoqué des inondations à travers de nombreux quartiers de la ville des Hammadites. Toutefois, il n’y a aucune victime ou autres dégâts plus ou moins importants à déplorer.