Les élèves du lycée technique d’Ihaddaden, à Béjaïa, ont procédé, lundi, à la fermeture du siège de la Direction de l’éducation (DE) de la wilaya de Béjaïa, où ils ont tenu un rassemblement de protestation pendant plusieurs heures.

Les protestataires ont décidé d’investir la rue pour interpeller les responsables de la wilaya quant à la prise en charge de leurs doléances, après avoir observé un mouvement de grève générale d’une semaine.

Les lycéens, notamment ceux des classes de terminale, se plaignent de la dégradation des infrastructures de leur établissement, affectées par les dernières intempéries.
En effet, après l’effondrement partiel des plafonds de certaines salles de classe, à cause de la vétusté de leur établissement, déjà construit en préfabriqué contenant de l’amiante, le collectif des travailleurs et les élèves du lycée, baptisé du nom du moudjahid Yaïci Mahmoud, se sont révoltés contre les responsables de leur tutelle, en déclenchant un mouvement de grève générale illimitée. Outre le problème des inondations et des infiltrations d’eau qui affectent leur établissement, les contestataires exigent le lancement en urgence d’une opération de désamiantage dans leur lycée. Une opération qui devait intervenir il y a longtemps, puisque les autorités concernées avaient déjà promis d’en finir avec cette matière dangereuse qui met en péril la santé des élèves et des travailleurs. D’ailleurs, on parle de plusieurs cas de décès de cancer parmi les élèves scolarisés dans cet établissement datant des années 1980.
A noter que lors du rassemblement, les responsables de l’académie ont reçu une délégation des élèves protestataires, pendant que le wali de Béjaïa a accordé une entrevue au collectif des enseignants du même établissement.
À l’issue de ces deux rencontres, le chef de l’exécutif de wilaya, accompagné des responsables de la direction de l’éducation, s’est déplacé sur les lieux afin de constater de visu la situation dans laquelle se trouvent les infrastructures du lycée technique d’Ihaddaden. Sur place, M. Hattab a instruit ses services d’inscrire immédiatement une opération visant à engager les travaux de réparation et de réfection des salles de classe touchées par les dernières intempéries. Les responsables de l’académie ont proposé, quant à eux, le transfert provisoire des élèves scolarisés dans des salles affectées par les intempéries, vers le lycée de Sid-Ali Lebhar, situé sur la route de l’aéroport de Béjaïa. « C’est une solution provisoire qui n’arrange pas vraiment les choses. Car, le problème de transport de ces élèves va se poser avec acuité », nous confie le secrétaire général de l’académie, M. Bezza Benmansour. Selon notre interlocuteur, les cours devaient reprendre, hier, mardi 31 janvier 2017.