L’harmonisation de la relation entre la Caisse nationale d’assurance sociale (Cnas) et le secteur de la justice a fait l’objet d’une journée d’étude
et d’information organisée, en fin de semaine,  à l’hôtel les Hammadites de Tichy, par l’agence Cnas de la wilaya de Béjaïa, en collaboration avec le secteur de la justice.

Des juges, des procureurs, des présidents de tribunal des différentes juridictions de la wilaya de Béjaïa, des représentants de la Sûreté de wilaya et de la Gendarmerie nationale, des directeurs des différentes agences de la Cnas ainsi que les directeurs d’agence de l’emploi et de l’Ansej, ont pris part à cette rencontre durant laquelle l’accent a été mis sur la prise en charge des actions de recouvrement forcé, conformément à la loi 08-08 relative au contentieux de la sécurité sociale.
Selon Chilla Tayeb, responsable de la cellule d’écoute à la Cnas de Béjaïa, cette journée d’étude, qui entre dans le cadre de la dynamique de l’évolution des performances du recouvrement des cotisations de la sécurité sociale, a pour but d’harmoniser la relation Cnas-secteur de la justice par la sensibilisation de ce dernier sur l’impérative contribution à la pérennité du système de sécurité sociale.
Pour ce faire, plusieurs communications, animées par des cadres de la Cnas et des magistrats de Béjaïa, ont été au menu de la rencontre. Les thèmes abordés lors de cette journée sont liés notamment au système du recouvrement des cotisations et obligations des employeurs vis-à-vis de la sécurité sociale, au rôle de la justice dans l’application des procédures de recouvrement forcé des cotisations, aux procédures de recouvrement des cotisations de sécurité sociale conformément au code de procédure civile et administrative, à la réglementation du contentieux par les commissions locales et nationales de recours préalables qualifiés, au système de contrôle des assujettis ainsi qu’aux procédures de recouvrement forcé conformément à la loi 08-08.C. A. M.