22 manifestants, poursuivis pour « incitation à attroupement », ont été relaxés ce mardi par le tribunal de Béjaïa rapporte le Comité national pour la libération des détenus (CNLD). 32 personnes avaient été arrêtées le 19 juin 2020 lors d’une manifestation à Béjaïa. Elles ont été remises en liberté et 22 d’entre elles ont été convoquées pour comparution en citation directe. Leur procès s’est tenu le 2 février . Dans son réquisitoire, le procureur avait requis six mois de prison ferme à l’encontre des 22 manifestants.