C’est une nouvelle qui ne devrait pas trop perturber les suiveurs assidus du championnat espagnol qui se régalent chaque semaine des commentaires du tandem Benjamin Da Silva-Omar Da Fonseca. BeIN Sports a prolongé les droits TV de la Liga jusqu’en 2024. La chaîne diffusera donc comme depuis sa création en 2012 l’intégralité du championnat espagnol pour au moins trois saisons supplémentaires.
BeIN Sports a décidé d’assurer dans un premier temps les droits TV de la Liga. La chaîne qatarie qui possède aussi les droits de la Bundesliga et de la Serie A négocie depuis quelque temps une prolongation du contrat.
Avec l’Espagne, l’accord a été officialisé par BeIN Sports par le biais d’un communiqué dans lequel Laurent de Camas, Managing Director de la chaîne s’est réjoui : « Nous nous réjouissons du renouvellement de notre partenariat avec LaLiga en France jusqu’en 2024. Cet accord permet aux abonnés de suivre, encore et toujours, les meilleurs clubs espagnols et les plus grands talents avec le championnat domestique et la Ligue des Champions. Cet accord de renouvellement avec LaLiga, notre partenaire de confiance depuis 2012, soutient notre stratégie commerciale rationnelle de croissance et de rentabilité en France avec des investissements équilibrés pour les droits premium. Le championnat espagnol est l’un des meilleurs au monde, et complète parfaitement notre prestigieux portefeuille incluant, entre autres compétitions, l’UEFA EURO 2020, l’UEFA Champions League à compter de la saison prochaine, mais aussi la Bundesliga, la Serie A, la NBA, la NFL, Wimbledon et bien plus encore.»

Casting final pour l’après-Zidane au Real
Si l’Italie se réjouit de la possible arrivée de Zidane sur le banc de la Juve, l’Espagne attend, elle, le nom de son successeur. «Allegri-Raul, la grande décision» titrait d’ailleurs AS en Une de son édition, ce matin. Un duel final entre deux entraineurs que tout oppose qui pourrait connaître son épilogue prochainement.
De son côté, La Gazzetta dello Sport nous apprend que le Real aurait fait une proposition chiffrée à Max Allegri. Un contrat de deux saisons assorti d’un salaire de 10 M€ par an qui ne laisserait pas insensible le technicien italien. Reste à savoir qu’elle sera la décision du principal intéressé alors que le Corriere dello Sport nous explique, ce matin, que le poste d’entraineur de la Juve est aussi une piste étudiée par l’Italien, au même titre que celui du Napoli. La balle semble désormais dans son camp.