Le ministre du Commerce Kamel Rezig a effectué, jeudi dernier, une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Béchar en vue de s’enquérirde la situation dans laquelle se trouvent les opérateurs économiques de cette région du Sud-Ouest du pays. Au cours de cette visite de 24 heures, le ministre a insisté sur le développement des capacités d’exportations des différents produits industriels et agricoles vers les pays africains. Selon le représentant du gouvernement, l’Algérie, initiatrice de la Zone de libre-échange africaine, fonde  de grands espoirs sur la conquête commerciale du marché africain via les postes frontaliers. En vue d’encourager les exportations hors hydrocarbures, le premier responsable du secteur du commerce a visité la cimenterie de Béchar, entrée en phase de production cette année avec une capacité de production annuelle de 1 million de tonnes de ciment. Dans ce site, qui occupe une superficie de 60 hectares à Ben-Zireg (40 km au nord de Béchar), le ministre a déclaré que ce projet vient en renfort à la production nationale de ce matériau de construction qui est de l’ordre de 40 millions de tonnes/an, soit un excédent de 20 millions de tonnes/an. Il a exigé des responsables de cette usine de prévoir l’exportation de ce matériau vers les pays africains frontaliers avec la région du Sud-Ouest. Sur site, le membre  du gouvernement a reçu des explications sur les différents aspects techniques de ce projet industriel, qui a nécessité la mobilisation d’un investissement de 28 milliards de dinars. Il permettra l’approvisionnement en ciment des régions du Sud-Ouest du pays et la création de 600 emplois directs et quelque 800 autres indirects. En marge de cette visite, l’hôte de la Saoura a déclaré que son ministère a préconisé la levée du gel sur le retrait des registres de commerce liés aux activités commerciales pour la distribution de gros de tous les produits non alimentaires dans ces wilayas frontalières. Par ailleurs, les citoyens que nous avons contactés souhaitent que les autorités toutes hiérarchies confondues se penchent sur la situation du marché de gros et de Souk Bouhlel et de donner plus d’importance à la manifestation économique «El-Mougar», de Tindouf.

R. R.