Poursuivant leurs opérations de lutte contre les activités des réseaux criminels, dans le domaine de la commercialisation des drogues et dans le cadre de la coordination sécuritaire avec les différents partenaires, les éléments de police du service régional de lutte contre le trafic de drogue et de psychotropes de Bechar, en coordination avec ceux du secteur militaire de la 3e Région militaire ont réussi à mettre en échec une tentative de trafic d’une importante quantité de psychotropes, a-t-on appris auprès de la cellule de communication et des relations générales de la Sûreté de wilaya de Béchar. L’opération a eu lieu, ces derniers jours, suite à des informations parvenues à la police faisant état de la présence d’un individu, la trentaine, en possession d’une quantité de psychotropes. Aussitôt alertés, les agents des forces combinées ont arrêté un dealer, au niveau d’un point de contrôle sécuritaire, qui se trouvait à bord d’un véhicule venant d’Oran et se dirigeant vers Bechar, en possession de 790 comprimés de psychotropes et une somme de 26 000 DA. La suite de l’enquête a permis aux policiers d’identifier et d’arrêter un autre mis en cause, la trentaine, repris de justice, qui devait réceptionner la marchandise saisie. Présenté au Parquet, ces deux dealers ont été écroués par le magistrat instructeur pour contrebande constituant une grave menace pour la sécurité et l’économie nationales et la santé publique.
R. R.

Naâma
Saisie de 95 kg de kif traité
Grâce à la vigilance des douaniers dans la lutte sans merci contre le trafic des drogue et la contrebande, les éléments de la brigade mobile des Douanes de Naâma et de la brigade polyvalente de Méchéria, en collaboration avec ceux de l’ANP et de la Gendarmerie nationale de Naama, ont procédé ces derniers jours, lors d’un barrage mixte dressé entre Laricha et Kasdir, à 3 km de la RN 22, à la saisie de 95 kg de kif traité après que le conducteur d’un véhicule ait forcé le barrage avec un autre conducteur d’une Mercedes, qui avait pour mission de détecter et d’ouvrir la voie. Après une course poursuite les policiers ont arrêté les deux mis en cause. Le montant de l’amende encourue est estimé 
à 107 000 000 DA. R. R.