Ces derniers mois, la prolifération des moustiques s’est répandue dans tous les quartiers de la ville de Béchar. Les habitants de la capitale de la Saoura ont vécu l’enfer durant les jours de l’Aïd, à cause de la propagation des moustiques, vecteurs de maladies transmissibles, telles que les leishmanioses. La multiplication des moustiques devient, dès la tombée de la nuit, la hantise des habitants de cette région du Sud-Ouest du pays qui sont obligés d’utiliser tous les moyens répulsifs pour les faire fuir, dont principalement la fumée.
Les nuées de moustiques qui envahissent chaque soir cette ville du Sud sont, selon les explications données par certains citoyens, l’absence de traitement des oueds pendant le printemps, car la région connaît toujours des épisodes de prolifération du moustique. Il est encore temps en cette période de grandes chaleurs de protéger la population par des opérations de pulvérisation avec des produits non toxiques.R. R.