Ces derniers jours, et à l’approche de l’Aïd El Adha, les prix des fruits et légumes à Béchar connaissent une hausse considérable par rapport aux prix appliqués précédemment. Lors d’une tournée effectuée dans les marchés de détails de Béchar Djedid, Debdaba, et même au centre-ville, nous avons constaté que la majorité des vendeurs ne procèdent pas à l’affichage des prix des légumes et des fruits pour permettre aux consommateurs de choisir et préserver leur pouvoir d’achat. Au niveau du quartier Mrah du centre-ville, les prix des fruits et légumes ont augmenté et parfois été multipliés par deux, à l’image des tomates (100 DA), la courgette (100 DA), l’ail (800 DA), la pomme de terre (60 DA), les oignons rouges (50 DA), les carottes (80 DA), et la laitue (de 120 à 150 DA), alors que le prix de la mloukhia a atteint 250 DA/kg. Concernant les fruits de saison, leurs prix ont enregistré hier mercredi une hausse. Dans la plupart des marchés de la capitale de la Saoura, les fraises sont à 400 DA/kg, les bananes à 300 DA/kg et la pastèque à 50 DA/kg, alors que le citoyen vit une crise sociale et financière sans précédent. Quant aux causes de la hausse des prix, les détaillants ont évoqué entre autres la hausse des prix au niveau des marchés de gros. R. R.