Deux importants projets de barrage dans la wilaya de Béchar sont en voie de lancement, selon le directeur général de l’Agence nationale des barrages et des transferts (ANBT)

. Il s’agit du barrage de «Zekakat», situé à 35 km en aval du barrage de «Djorf-Ettorba» et à 30 km du périmètre agricole d’Abadla (88 km au sud de Béchar) et qui aura une capacité de retenue de plus de 15 millions de mètres-cubes, a indiqué à l’APS dans la soirée de lundi M. Arezki Berraki, en marge d’une visite de travail d’une délégation interministérielle conduite par les secrétaires généraux des ministères de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire et des Ressources en eau. Le deuxième barrage, de Béni-Ounif (110 km au nord de Béchar), sera implanté sur le lit de Oued «Laouedj’’ avec une capacité de retenue de 20 millions m3, a-t-il précisé.
« Un troisième ouvrage hydraulique de même type, prévu à Igli (160 km au sud de Béchar), sera également réalisé et ce dès la finalisation de ses études prévue en décembre 2018 », a signalé le premier responsable de l’ANBT, qui pilote et gère le grand projet de transfert des eaux de dix (10) forages de la zone de Boussir situé dans la région de Béni-Ounif vers Bechar avec un coût de 9,5 milliards DA. Situé à 15 km au nord de la localité d’Igli, cet ouvrage hydraulique aura une capacité de retenue de 120 millions m3 des eaux de Oued Saoura, a-t-on souligné. Ces nouveaux ouvrages, dont l’annonce de réalisation avait été faite lors d’une récente visite de travail dans la wilaya du ministre des Ressources en eau, Hocine Necib, sont tous situés dans des zones «à potentiel hydrique important».