Le séminaire de formation sur l’environnement, par visioconférence, au profit des journalistes de la wilaya de Béchar, tenu du 11 au 21 du mois en cours, s’est clôturé par une série de recommandations visant l’instauration d’une culture environnementale à travers la sensibilisation à la protection de l’environnement. Les nombreux participants à ce programme, initié par le ministère de l’Environnement et celui de la Communication, ont recommandé notamment, l’implication de la société civile (les associations et les comités de quartier) et du journaliste dans les actions à mener et l’ancrage de la culture environnementale notamment chez les enfants. La plupart des conférenciers ont insisté sur la préservation de la biodiversité et les ressources naturelles, pour assurer la survie des populations. C’est l’une des raisons qui doit convaincre les médias à se pencher davantage sur la question environnementale dans ses diverses facettes afin de diffuser et sensibiliser l’opinion publique sur la nécessité d’adopter un comportement environnemental. Selon les participants, il est nécessaire d’établir des modes de consommation et de production durables qui contribueront à la sécurité alimentaire et nous achemine vers une économie reposant sur une utilisation plus rationnelle des ressources. Cela permettra de réduire les coûts économiques, environnementaux et sociaux engendrés par nos activités. Les cinq thèmes débattus lors de ces journées de formation ont trait à la conservation de la biodiversité, la gestion intégrée des déchets, l’économie verte et les énergies renouvelables, l’éducation environnementale pour un développement durable et la production propre et la consommation durable. Cette formation a été encadrée par le Conservatoire national des formations à l’environnement (CNFE) , qui est sous tutelle du ministère de l’Environnement et des Energies renouvelables et dispensée par des experts spécialisés dans le domaine de l’environnement et des énergies renouvelables . R. R.