Les éléments de la brigade de protection des biens culturels de la gendarmerie nationale de Batna ont fait échoué un acte de vandalisme visant le site archéologique de Lambèse dans l’antique ville haute romaine de la commune de Tazoult , classé au patrimoine national en 1968, a-t-on appris, mardi, auprès du groupement territorial de ce corps de sécurité. Agissant sur la base d’informations faisant état des actions nocturnes de trois individus ayant creusé, en pleine nuit un trou sur une longueur de 3 mètres, une largeur de 2 mètres et une profondeur d’un mètre, dans l’espoir de trouver des objets de valeurs, les éléments de la Gendarmerie nationale ont procédé à l’arrestation des trois protagonistes et ont également saisi les outils en leur disposition. Les services compétents ont ouvert une enquête contre ces trois personnes, âgées entre de
27 et 30 ans, pour «fouilles archéologiques clandestines» avec «destruction et altération volontaire d’un bien culturel classé». Les trois mis en cause dans cette affaire ont été présentés devant le procureur de la République qui a ordonné leur mise en détention provisoire.