Depuis plus de 20 jours, Nassira, une femme, la quarantaine, a installé une tente de fortune à l’entrée de la cité Hamla 01, où elle a trouvé refuge de jour comme de nuit.

Cependant, avec la chute vertigineuse du mercure, qui se rapproche des -5 la nuit, la SDF risque l’hypothermie à tout moment. Les informations qui circulent à son sujet la font passer pour une fautive car, selon les dires, on lui a proposé la solution d’aller trouver abri à la maison des personne âgées et elle a refusé. Le « on », ce sont les services de l’assistance sociale. Renseignement pris auprès de la SDF, il s’avère qu’elle vit des moments difficiles depuis la publication des listes des bénéficiaires de logements sociaux, car, selon elle, elle « méritait une attribution ». Pour ce qui est d’aller au foyer des personnes âgées, elle connaît le lieu et elle n’est pas la seule. Dans cet établissement, où se côtoient des malades grabataires, des alités et déficients mentaux, y aller, nous dit-elle, c’est prendre le risque de ne plus en sortir. Une solution impérative et le plus tôt possible s’impose car une telle situation est intenable en ces jours d’hiver.