Les violents orages qui se sont abattus sur la wilaya de Batna, mercredi après-midi, ont provoqué des dégâts matériels et humains. Le ministre des Ressources en eau s’est rendu sur place pour s’enquérir de l’ampleur de la catastrophe.
Suite aux fortes précipitations qui ont frappé, mercredi après-midi, la wilaya de Batna, causant des dégâts et la mort d’un couple, dont le véhicule avait été emporté par la crue dans la commune de Boumia, le ministre des Ressources en eau, Arezki Berraki, s’est rendu, jeudi à Batna pour s’enquérir de la situation et rassurer la population.
Lors de sa visite, le premier responsable du secteur a rappelé que cette région, notamment le chef-lieu, avait bénéficié d’un programme pour les villes dans le cadre de la protection contre les inondations. Selon Berraki, il est tombé 40 mm de pluie, soit l’équivalent d’un mois de précipitations en moins de deux heures, en soulignant que les services de la wilaya ont pris la situation en main et qu’ils seront dotés très prochainement de camions pour pouvoir intervenir dans des circonstances similaires.
Il a également déclaré que sa visite à la wilaya de Batna lui a permis de s’enquérir de l’état de son secteur dans la région, qui reste, selon lui, à la traîne dans les programmes de développement, notamment en ce qui concerne l’approvisionnement des citoyens en eau potable.
Le barrage de Koudiat Lamdouar, construit en 1994 sur l’oued Rboa, situé à 7 km au nord-est de la commune de Timgad, a fait objet d’une supervision des essais préliminaires de la nouvelle station de traitement des eaux devant permettre, dès sa mise en service prévue à la fin du mois en cours, de traiter 50 000 m3 d’eau quotidiennement au profit des habitants des 26 communes de la wilaya.
Pour les communes restantes affectées par le déficit en eau potable, le ministre a convenu avec le wali de Batna du lancement du programme de réalisation de puits et de forages nouveaux pour parer à la situation. Il a également indiqué que la stratégie nationale pour la protection des villes contre les inondations est actuellement « en cours d’actualisation ».
En quelques minutes, l’horreur
A rappeler que des pluies torrentielles, accompagnées de grêlons, se sont abattues mercredi sur la région de Batna. En quelques minutes, la ville, transformée en un grand étang, était complètement immergée et des petits ruisseaux se sont formés un peu partout.
La région nord de la wilaya est la plus touchée. Cette catastrophe naturelle a imposé l’intervention de plusieurs services pour faciliter la circulation et aider les piétons et les automobilistes, bloqués par les inondations, surtout au niveau de la RN3, reliant Batna à Constantine, sur plusieurs axes. A 16 km du chef- lieu de la wilaya, le tunnel sous le pont au niveau du campus universitaire de Fesdis (UB2) a été entièrement envahi par des coulées de boue et les eaux de pluie. Les images des citoyens piégés au-dessus des toits de leurs voitures ont fait le tour des réseaux sociaux au niveau national.
A quelques kilomètres de Fesdis, la commune d’El-Madher a été fortement touchée par ces fortes précipitations où on a enregistré, malheureusement, le décès de deux personnes, dont le véhicule a été emporté par les eaux au niveau de la Route de wilaya 26, qui relie El-Madher à la commune de Boumia (35 km de Batna).
La voiture du couple a été emportée par les crues d’oued Bouafia. Selon le communiqué de la Protection civile de Batna, le corps de l’épouse, 49 ans, a été repêché durant les premières heures de l’aube tandis que celui de son époux, 54 ans, a été retrouvé à 2 kilomètres de l’autoroute vers 7 heures du matin de ce jeudi. Leur véhicule a été retrouve au fond de l’oued.
Les équipes de la Protection civile de Batna, appuyée, par un détachement de convoi mobile de lutte contre les incendies de forêt, sont intervenues pour apporter assistance aux piétons et les usagers de la route au niveau de l’échangeur de l’université de Fesdis sur la RN3, reliant Batna et la commune de Djarma afin de faciliter la circulation sur plusieurs autres routes, comme RN 26 reliant Fesdis et Boumia.
Les pluies, beaucoup moins intenses ont tombées durant toute la journée de jeudi et jusque tard la nuit. La perturbation s’affaiblie, selon les services de météo et des améliorations sont attendues les jours à venir, mais toujours avec des températures très basses.
G. C.