Lors de sa visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Batna, mardi, la ministre de la Poste et de la Technologie de l’Information et de la communication Houda-Imen Faraoun a donné le coup d’envoi pour la réalisation d’un réseau d’Internet haut débit en fibre optique dans la wilaya de Batna et quatre autres wilayas limitrophes,

ainsi que l’acquisition de 1 000 distributeurs automatiques de billets (DAB) et la distribution de plus de 4 000 cartes Gold après avoir constaté un déficit dans ce secteur. Abordant le sujet de la couverture nationale en matière de communication et de poste, la première responsable du secteur a estimé que la couverture reste non négligeable et atteint un pourcentage respectable de un bureau de poste pour 9 000 citoyens. Il y a des projets en cours pour que ce chiffre soit doublé dans les délais les plus brefs, a déclaré la ministre, qui compte exploiter des locaux et bureaux appartenant aux OPGI et AADL. Répondant à une question quant au manque de liquidités, la ministre a affirmé que cela certes peut arriver, mais reste ponctué et limité. La généralisation de l’économie numérique mettra fin et de manière radicale à ce problème, d’où la généralisation de l’usage de l’internet en fibre optique et dans les lieux les plus reculés, a répondu la ministre. Plus de 13 000 foyers à la cité Lambarkia ont bénéficié de la nouvelle technologie et des services internet de 100 mégabits seconds, selon les informations qui nous ont été donnés. Une liaison de plus de 100 km en fibre optique a été initiée par la ministre entre la ville de Menaâ et Tazoult. Un projet très attendu par les citoyens. Au sujet des coupures d’Internet ou plus précisément sa restriction lors du prochain examen du baccalauréat, la ministre a laissé entendre que cela relève de la surenchère et des débats sur les réseaux sociaux qui n’ont aucune base officielle ni sérieuse, devait conclure la ministre.