Des mesures d’urgence ont été prises pour le renforcement de l’alimentation en eau potable AEP à travers nombre de communes de la wilaya de Batna, dont le chef-lieu de wilaya, après la sécheresse qu’a connue la région, a appris l’APS de la direction locale des ressources en eau et de la sécurité hydrique.

Le ministre des Ressources en eau et de la Sécurité hydrique, Karim Hasni qui suit la situation avec le wali de Batna Toufik Mezhoud, a consacré un programme d’urgence au profit de cette wilaya portant réalisation de 9 forages profonds et leur équipement pour faire face aux retombées de la sécheresse, a précisé à l’APS le directeur local du secteur, Djoudi Bensalah. Selon la même source, il sera procédé «prochainement» au lancement de la concrétisation de ces forages à travers les régions alimentées en eau potable depuis le barrage Koudiet Medouar à savoir Batna, Ain Touta, Barika, Aris et Tazoult. Ces projets seront mis en services dès l’achèvement des travaux de réalisation, a ajouté le même responsable. S’agissant des mesures prises localement en collaboration avec l’unité de l’algérienne des eaux ADE, M. Bensalah a indiqué qu’elles (les mesures) concernent le contrôle de tous les forages à travers la wilaya du point de vue niveau, et pompage, notamment ceux situés dans la ville de Batna. Le même responsable qui a indiqué que ses services ont entamé le recensement de forages réservés aux équipements publics au chef-lieu de wilaya en vue de consacrer certains de ces forages à l’alimentation en eau potable des habitants, a souligné qu’un accord du chef de l’exécutif local et des instances gérantes a été obtenu, révélant l’exploitation préalable de 3 forages à bon débit.` Des efforts considérables sont déployés localement ces dernières semaines après la baisse sensible enregistrée du niveau des eaux du barrage Koudiet Medouar, a rappelé le même responsable, précisant que la révision de la gestion de distribution de l’eau a permis d’assurer un équilibre dans la distribution d’AEP entre les quartiers dont la majorité sont alimentés une fois chaque jours.
Ces mesures accompagnées d’une vaste campagne de sensibilisation sur l’importance de préserver l’eau ont été prise en prévision du mois sacré de Ramadhan et la saison estivale a souligné le même responsable qui a ajouté que la quantité des eaux transférées du barrage Béni Haroun (Mila) au barrage Koudiet Medouar à Timgad dans la wilaya de Batna est estimée à environ 85.000m3/jour, une quantité qu’il a qualifié «d’acceptable» actuellement, ajoutant qu’une partie de ces eaux est transférée vers Khenchela et le reste est réparti sur un nombre des villes de Batna. Le directeur des ressources en eau et de la sécurité hydrique a indiqué qu’une commission technique du ministère de tutelle s’attèle actuellement à détecter le problème technique signalé dans les conduites du système de transfert des eaux du barrage Béni Haroun au barrage Koudiet Medouar.
Concernant le traitement des fuites et la récupération des eaux perdues à travers les quartiers du chef-lieu de wilaya, le même responsable a mis en avant l’importance du projet de rénovation du réseau d’eau potable dont a bénéficié la ville de Batna, rappelant que la première tranche de l’opération a été mise en exploitation, alors que les travaux se poursuivent sur la deuxième tranche et affichent un taux d’avancement de l’ordre de 50% ce qui va permettre, a-t-il ajouté de rompre avec ce problème notamment au centre- ville et dans les quartiers limitrophes. (APS)