Dans le cadre de la semaine de la langue française en Algérie, l’école privée El Bayan ouvre ses portes aux plumes en herbe pour un concours d’écriture avec un thème aussi percutant qu’actuel « J’ai carte blanche pour embellir mon quartier/village/ma ville ».

Le mardi 7 février 2017, le public, un éventail des plus larges de 15 à 25 ans, est invité à prendre part à ce concours, où se mélange créativité, partage et projet pour le quartier, la cité, le village ou la ville. Pour ce faire, les responsables de l’école El Bayan n’ont rien laissé au hasard pour que le rendez-vous soit une réussite pour tous. Les participants seront reçus dans les meilleures conditions. Des animateurs encadreurs seront à leur disposition pour les orienter et conseiller, sans pour autant faire le travail à leur place, nous dit-on. Il est évident que les participations seront rédigées en français, sachant que d’autres obligations et normes sont imposées aux participants à l’exemple du format, le texte proposé qui doit être présenté sous la forme d’un récit comprenant au maximum 350 mots. Aussi les textes seront rédigés en format word pour une meilleure compréhension et harmonisation des écrits. Viennent d’autres obligations comme le respect de la thématique, en l’occurrence l’embellissement du quartier, du village ou de la ville, respect des règles syntaxiques de la langue française, originalité de l’approche et qualité de l’écriture. Pour rappel, plusieurs institutions mais aussi organisations gouvernementales sont à l’origine de cette initiative. Les ambassades de France, du Canada, de Suisse, de Croatie, de Pologne, la délégation de Wallonie, de Bruxelles, avec l’appui de l’Institut français d’Algérie ont pris part au lancement de cette troisième édition du concours d’écriture francophone du 1er janvier au 20 février 2017. Un autre projet et pas des moindres est en cours de réalisation, il s’agit d’un stage de formation prévu pour le mois de mars ouvert aux personnes souhaitant devenir professeur de français, langue étrangère, et désirant se professionnaliser. Cinq modules sont retenus pour cette formation : connaître le CECRL et l’approche par compétence, utiliser une méthode en classe de langue, développer des techniques d’animation en groupe, entraîner, évaluer, participer à des techniques de classe filmée. Nous y reviendrons.