Décidément, la météo n’en fait qu’à sa tête au point qu’il neige au mois de mai. Ce matin, en effet, la poudreuse s’est déployée sur une partie du pays aurésien  et a perturbé la circulation sur la route reliant Batna, Biskra par Arris. Sur ce tronçon routier très fréquenté par les usagers les automobilistes ont été bloqués durant deux heures par les chutes de neige d’habitude peu fréquentes en cette période de l’année.

Le mauvais temps a ainsi provoqué de gros bouchons, notamment au lieu-dit de Hit Ouloudh près d’Aïn Tine à 1840 m d’altitude. Pour les habitants de la région, ce lieu est connu pour être dangereux durant la saison hivernale en raison du verglas et des précipitations de pluie ainsi que de la neige, mais presque jamais au printemps. De mémoire d’homme, on ne se rappelle pas d’un tel phénomène. Seuls quelques anciens se souviennent de chute de neige dans les années cinquante et qu’ils appellent  Adhfel Nefsouth, les neiges de printemps.  Devant cet emballement du temps, les avis sont partagés entre ceux qui se rassurent du « ressourcement » des cours d’eau et des nappes phréatiques et ceux qui s’inquiètent des dommages du « décalage » de saisons sur les récoltes.