Aux Etats-Unis, pour le Basketball et le championnat NBA, «show must go on». La reprise de la compétition, interrompue depuis le 11 mars à cause du Coronavirus, est programmée pour le 31 du mois en cours. Ça sera dans la bulle de Disney World à Orlando (Floride). Un lieu fermé qui a été dédié pour la tenue du restant de la saison régulière ainsi que les play-offs.

Si tout se passe bien, le vainqueur de la saison 2019-2020 en NBA sera couronné le 13 octobre prochain. Tout semble enfin réuni pour que la balle au panier US revienne à la fin de ce mois. Certes, ça sera à huis clos dans un pays frappé de plein fouet par la pandémie. Mais c’est déjà un bon début pour le retour à la normale s’agissant du sport.
En tout cas, les résultats du dernier dépistage massif sont faits pour rassurer les organisateurs de ce projet de relance. Pour ce qui est des chiffres, on notera qu’aucun des 346 basketteurs testés au sein de la bulle de Disney World à Orlando au cours de la semaine passée n’a été déclaré positif. C’est ce qu’ont affirmé, dans la nuit de lundi à mardi, la NBA et le syndicat des joueurs.

L’inquiétude balayée
Auparavant, et depuis que les 322 joueurs ont commencé à affluer en Floride entre le 7 et le 9 juillet, il y avait une première opération d’analyse. Résultats des PCR: deux basketteurs étaient contaminés. Leurs noms n’ont pas filtré pour autant. On craignait alors un risque de circulation du virus au sein même de la bulle de Disney World comme avait laissé entendre Adam Silver.
Le boss de la NBA avait indiqué que «nous ne serons pas surpris que lorsqu’ils arrivent à Orlando il y ait des joueurs supplémentaires testés positifs. Ce qui serait le plus préoccupant, c’est qu’une fois que les joueurs entrés sur ce campus et la période de quarantaine passée, il y ait des tests positifs, alors là nous saurions qu’il y a un problème, une faille dans notre bulle ou que notre quarantaine ou notre campus ne fonctionne pas d’une manière ou d’une autre. Donc ce serait très inquiétant.»
A priori, ce scénario catastrophe a été évité. D’ailleurs, les athlètes qui ont été infectés par le virus avant de se rendre à Disney World, à savoir Russell Westbrook (Houston Rockets) ainsi que’Eric Bledsoe (Milwaukee Bucks), sont attendus pour rejoindre la famille NBA dès les prochains jours sachant que les derniers dépistages les concernant sont négatifs.
Format de compétition spécifique
Pour rappel, habituellement, le baisser du rideau d’une séquence NBA se fait au mois de juin. L’an dernier, c’était les Raptors de Toronto qui avaient dominé les Golden States Warriors, qui étaient tenants du titre, au terme de 6 matchs (4-2). A Orlando, il y aura 13 équipes de la conférence «West» et 9 teams de la conférence «East» qui vont en découdre.
Oui, c’est 22 franchises seulement sur les 30 initiales car seule les formations qui étaient à moins de six matchs d’une place en playoffs ont eu un ticket pour accéder à Disney World. Tous ces prétendants disputeront 8 rencontres correspondant au restant de la saison régulière. Ensuite, un tournoi «play-in» pourrait se dérouler entre le 8e et le 9e de chaque conférence. ça sera dans le cas où ‘il y a moins de quatre matchs d’écart. Seize candidats uniquement, 8 pour chaque conférence, disputeront les play-offs.<