Les Nets et les Lakers, en quête de confiance, ont assuré l’essentiel aux dépens d’Indiana (105-98) et de Cleveland (113-101) vendredi, où le Heat, vainqueur sans trembler de Charlotte (114-99), a confirmé son probant début de saison.
Actuellement je suis incapable de marquer 30 ou 40 points3, avait avoué cette semaine James Harden. Contre les Pacers, «the Beard» (le barbu) a rassuré les fans de Brooklyn en inscrivant 29 points (8 passes, 8 rbds, 2 contres), dont 16 lancers francs sur 19 tentés. Lors des cinq précédents matches, il ne s’était vu accorder que 15 tirs sur la ligne, et s’en était plaint estimant être «stigmatisé» par les arbitres, avec les nouvelles règles visant à limiter d’accorder des lancers aux shooteurs qui provoquent des fautes adverses.
Kevin Durant a ajouté 22 points (11 rbds, 7 passes) et LaMarcus Aldridge en a marqué 21 dont 17 en seconde période, pour rectifier le tir après une mauvaise entame. Le pivot vétéran passe la barre symbolique des 20 000 unités en carrière. Encore un peu laborieux, les Nets renouent toutefois avec un bilan équilibré (3-3), tout comme Toronto, vainqueur in extremis d’Orlando (110-109) – grâce notamment au prometteur rookie Scottie Barnes, solide 4e choix de la dernière draft (21 pts à 9/14, 9 rbds) -, et comme les Lakers.

LEBRON IS BACK
Généralement, quand LeBron James va, L.A. va. Épargné par sa cheville, qui l’a forcé au repos pour deux matches, le «King» était plein d’envie (26 pts, 8 passes, 3 interceptions) et a conduit le champion 2020 au succès face à ses anciens Cavaliers.
C’est dans le money-time, en infligeant un 15-2 en quatre minutes que les Lakers, longtemps bousculés sur leur parquet, ont fait la différence, en s’appuyant également sur l’adresse de Carmelo Anthony (24 pts, 6/8 derrière l’arc) et un match sérieux de Russell

Westbrook (19 pts à 8/13, 5 passes, 6 rbds).
Plus tôt, Miami a disposé des Hornets pour ajouter une quatrième victoire en cinq matches et ainsi partager la tête du classement à l’Est, avec New York, Chicago et Washington qui surprennent en ce début de championnat.
Voir les Floridiens, finalistes en 2020, aussi haut n’a rien d’étonnant. S’appuyant sur une défense toujours aussi dissuasive (Charlotte a shooté à 38,9%), ils ont dû leur succès à leurs hommes forts : Jimmy Butler (32 pts à 12/19 aux tirs, 10 rbds, 5 passes), Bam Adebayo (26 pts, 19 rbds) et Tyler Herro (26 pts à 9/13, 6 passes). « Le QI basket de cette équipe est très élevé. Nous avons des gars expérimentés et avisés, qui peuvent comprendre et gérer les situations en temps réel. Cela compte dans cette ligue3 », s’est félicité l’entraîneur Erik Spoelstra.

JOKIC MATE DONCIC
A Denver, les Nuggets n’ont fait qu’une bouchée des Mavericks (106-75) et le MVP en titre Nikola Jokic, bien remis du coup au genou reçu mardi contre Utah, n’a pas eu à forcer son talent offensivement (11 pts, 16 rbds, 8 passes). Denver a réalisé une performance remarquable d’un point de vue défensif avec le plus faible pourcentage au tir laissé à un adversaire dans l’histoire de la franchise (30%)
Les Nuggets (3-2) reviennent à hauteur de Dallas, tout comme Portland tombeur des Clippers (111-92) avec une belle moisson à trois points (19/41) dont cinq pour Damian Lillard (25 pts). Côté L.A., Paul George a brillé (42 pts, 8 rbds) mais trop seul pour empêcher ce 4e revers en cinq matches. Un maigre bilan partagé par la Nouvelle-Orléans, toujours privée de Zion Williamson (pied) et battue par Sacramento (113-109).