Brooklyn a validé son ticket. Les Nets ont d’ores et déjà assuré leur présence en playoffs en renversant Toronto (116-103) mardi soir. Opposé à Stephen Curry, Luka Doncic a fait un show spectaculaire en compilant 39 points, 6 rebonds et 8 passes lors de la victoire des Dallas Mavericks contre les Golden State Warriors hier soir (133-103). Avec Kevin Durant et Kyrie Irving sur le terrain, les Nets peuvent prendre feu à tout moment. Les Raptors en ont fait les frais mardi et ils n’avaient aucun moyen d’arrêter l’incendie. Alors que Toronto menait 90 à 84 au cours du quatrième quart temps, les joueurs de Brooklyn ont passé un 16-2 à leurs adversaires pour reprendre le contrôle de la partie. Et pour de bon. Victoire donc des New-yorkais, 116 à 103. Kevin Durant a marqué 17 points, dont 7 dans le money time. Il a aussi pris 10 rebonds. 17 aussi pour Blake Griffin et 22 pour Jeff Green. Avec cette victoire, les Nets officialisent leur présence en playoffs. Ils sont pour l’instant premiers à l’Est.

LE DUEL : DONCIC AU-DESSUS DE CURRY
« C’était le match de l’année et il était plié avant même d’avoir commencé. » Steve Kerr résumait ainsi la performance de ses Warriors, terrassés par les Mavericks dans la nuit de mardi à mercredi (103-133). Il s’agissait effectivement d’une sacrée affiche. Mais pas tant pour l’opposition entre les deux équipes.
Surtout pour le match dans le match, le duel entre les deux artistes Luka Doncic et Stephen Curry. Et le premier a nettement pris le dessus sur le second. Avec 39 points, 6 rebonds, 8 passes et la victoire en prime, le Slovène a été l’acteur principal de la soirée. Il était partout. Malgré 27 points de Curry, les Californiens n’ont rien pu faire contre des Texans pourtant diminués. Propulsée par Doncic, l’équipe de Dallas a compté jusqu’à 43 points d’avance. Et elle n’a jamais laissé les Warriors revenir.

LA PERFORMANCE : ANFERNEE SIMONS RELANCE PORTLAND
Mal en point, les Blazers ont enfin renoué avec la victoire. Ils sont venus à bout des Pacers (133-112). Et le héros du jour n’était peut-être pas celui que l’on attendait. En effet, ce n’est pas Damian Lillard qui a marqué les esprits sur cette rencontre. Plutôt sa doublure, le jeune Anfernee Simons. Ce dernier a claqué 27 points, tous inscrits derrière la ligne. Il a même réussi ses 9 premiers tirs à trois-points du match ! Une réussite rare (il a terminé à 9 sur 10) qui aurait presque pu lui faire battre le record de Lillard, à savoir 11 paniers primés sur un match.

LA FINE DE SÉRIE : OKLAHOMA CITY ÉVITE L’HUMILIATION
Battu 14 fois d’affilée, le Thunder n’était plus qu’à une petite défaite du record de la franchise. Alors les jeunes joueurs d’OKC ont réagi à temps en battant Boston (119-115) mardi soir. Enfin une victoire. La première depuis le 31 mars dernier. Lu Dort (24 points) et Darius Bazley (21 points, 10 rebonds) ont été les moteurs de leur équipe. Mais dans l’ensemble, il s’agit surtout d’une performance collective pour répondre aux 39 points de Jaylen Brown. L’arrière All-Star a tout tenté mais ça n’a pas suffi. Si le Thunder se donne un peu d’air, les Celtics commencent à suffoquer. Ils ont perdu quatre de leurs cinq derniers matches et sont descendus à la sixième place à l’Est.

LE JOUEUR : ANTETOKOUNMPO TROP PUISSANTS POUR LE HORNETS
Les Bucks ont souffert contre les Hornets cette saison. Ils se sont inclinés lors des deux confrontations précédentes : une fois de 12 points, l’autre de 8. Alors il était hors de question pour Giannis Antetokounmpo de laisser Charlotte, potentiel adversaire au premier tour, s’imposer une fois de plus.
Le double-MVP a compilé 29 points, 12 rebonds et 8 passes décisives pour mener les siens à la victoire (114-104). Les Hornets sont restés sans réponse. Brook Lopez a ajouté 22 points et Khris Middleton 17. Milwaukee occupe toujours la troisième place à l’Est. n