Décrété « Mamba Day », le 24 août (24/8) était un jour spécial pour les Lakers. C’est dans cet atmosphère particulière que LeBron James (30 pts cette nuit) et ses partenaires sont allés décrocher une nouvelle victoire contre les Blazers (135-115). Plus tôt dans la soirée, Miami a éliminé Indiana en décrochant un quatrième succès de rang (99-87).
24-8. Comme un symbole. Après quelques minutes de jeu, les Lakers menaient les Blazers 24 à 8. Un signe de suite souligné par la presse américaine en ce « Mamba Day ». Un jour spécial d’hommages à Kobe Bryant, décédé d’un accident d’hélicoptère en janvier dernier. En réalité, ce 24-8 était surtout un indice sur le déroulé de la rencontre. Sous l’impulsion de ce départ canon, les Angelenos ont sèchement battu les Blazers (135-115). Les coéquipiers de LeBron James (30 pts) menaient déjà 43 à 25 après un quart temps puis 80-53 à la pause. Injouables. Ils ont complètement déroulé devant un adversaire au bout du rouleau. Damian Lillard n’a inscrit que 11 points pour Portland avant de sortir sur blessure (genou) dans le troisième quart temps. Pépin physique également pour la star des Lakers Anthony Davis (dos). Mais avant de quitter le parquet prématurément, l’intérieur All-Star avait été absolument monstrueux en inscrivant 18 points en 18 minutes. Une domination totale. Surpris lors du premier match, les Lakers viennent d’enchaîner trois victoires de suite. Ils ont fait le break et se retrouvent désormais aux portes du second tour des playoffs.

Le Thunder renverse les Rockets et égalise dans la série (2/2)
Des spécialistes. Les joueurs d’Oklahoma City sont réputés pour leur capacité à réussir des remontées fantastiques. Avec par exemple 17 victoires après avoir été menés à l’entame du quatrième quart temps cette saison. Nouvelle illustration cette nuit. En difficulté au cours de la troisième période, avec 15 points de retard, le Thunder a su réagir pour l’emporter contre les Rockets (117-114). « Je suis toujours persuadé que nous sommes capables de renverser une partie », témoigne Dennis Schröder, joker offensif auteur de 30 points hier soir. Son record personnel en playoffs. « C’est ce que l’on fait depuis le début de la saison. » En l’absence de Russell Westbrook (toujours blessé) dans le camp d’en face, OKC se repose sur ses meneurs pour faire la différence. Chris Paul a ainsi marqué 26 points en plus des 30 de sa doublure. James Harden a inscrit 32 points – avec 15 passes – pour les Rockets mais ce n’était donc pas suffisant pour tenir l’écart. C’est une nouvelle désillusion pour Houston. Les Texans avaient remporté les deux premiers matches avant de perdre les deux suivants. Le Game 5 sera décisif.
Miami en termine avec Indiana (4/0)
On s’attendait à une série équilibrée et disputée entre Miami et Indiana. On avait tort. Le Heat a enchaîné une quatrième victoire de suite contre les Pacers cette nuit (99-87). Un succès synonyme de coup de balais (4-0) et de qualification pour le second tour. Avec notamment 23 points de Goran Dragic et 16 du rookie Tyler Herro. Sans briller plus que nécessaire, les Floridiens ont mené quasiment tout du long sur ce Game 4. Ils ont profité du manque de puissance offensive de leurs adversaires pour s’imposer.
Victor Oladipo a marqué 25 points pour Indiana et Myles Turner en a ajouté 22. Mais derrière, rien. 3 points du banc seulement… Les Pacers quittent donc les playoffs au premier tour pour la cinquième année consécutive.n