Vainqueur à Indiana (102-100) avec Golden State, Stephen Curry a inscrit cinq paniers à trois points et n’est plus qu’à deux réussites de battre le record de Ray Allen. Il devrait y parvenir mardi soir à New York.
Cette nuit, Stephen Curry disposera d’une scène… et d’une couverture médiatique nationale dignes de son rang de meilleur shooteur de l’histoire. Tenu à cinq paniers à trois points lundi à Indianapolis (pour 26 points à 5 réussites sur 15 tentatives), mais auteur d’un tir primé crucial à l’entrée des deux dernières minutes pour emballer le 22e succès des Golden State Warriors (102-100), la superstar de Golden State devrait, sauf cataclysme, battre aujourd’hui au Madison Square Garden de New York le record des trois points réussis en carrière en saison régulière.

«Un peu surréaliste»
Lundi, la salle pleine d’Indiana s’est levée à l’entrée des deux dernières minutes espérant assister à un moment d’histoire. Mais le double MVP de la NBA a le plus souvent calé, comme s’il était rattrapé par la pression, avant d’en sourire. «C’est un peu surréaliste de cogner comme ça à la porte», a-t-il commenté après ce succès arraché aux Pacers qui ont longtemps réussi à limiter les ouvertures lointaines pour le sniper et ses coéquipiers. «Je savais qu’il ferait tout pour battre le record, il était hors de question qu’il y parvienne sur notre parquet», confiait Malcolm Brogdon, l’arrière d’Indiana. Guidé par son intérieur lituanien Domantas Sabonis (30 points, 11 rebonds), Indiana a presque réussi son coup. Les Pacers menaient encore de cinq points (98-93) à l’entrée des trois dernières minutes. Mais un cinquième «triple» de Curry suivi d’un double pas puis une claquette de Kevon Looney à treize secondes du gong suivant un échec à huit mètres du chasseur de record ont permis aux Californiens de s’en sortir sans dommage en dépit d’un petit match (27 % à trois points). Curry et Golden State donneront rendez-vous mardi soir à New York et aborderont la rencontre dans la peau du leader au classement (22 victoires-5 défaites), après le revers lundi de Phoenix (21-5) à Los Angeles face aux Clippers (111-95).