Une belle soirée de basket US avec de nombreuses performances remarquables dont les 43 points de Giannis Antetokounmpo lors de la victoire des Bucks contre les Pistons (125-115). Jayson Tatum s’est lui contenté de 40 pions pour mener Boston devant Toronto (126-114). Portés par un excellent Julius Randle, les Knicks sont allés chercher un nouveau succès en battant les Hawks (113-108).

LE JOUEUR : ANTETOKOUNMPO SE LÂCHE SUR LES PISTONS
Les Bucks sont tellement adroits à trois-points en ce moment que les défenses adverses n’osent plus laisser respirer leurs shooteurs. Et du coup, Giannis Antetokounmpo peut se régaler sous les arceaux avec tout l’espace du monde pour faire parler sa taille et sa puissance. Illustration hier soir avec ses 43 points inscrits contre les Pistons, avec la victoire en prime (125-115). «Nos adversaires savent que je vais trouver mes coéquipiers à trois-points, comme sur les derniers matches. J’ai donc un peu plus de place», confiait le Grec. Le double MVP s’en est donné à cœur joie, notamment en première période. Il avait déjà inscrit 30 points avant la pause. Son record personnel sur une mi-temps. Mais il n’a pas forcé par la suite. Il termine donc avec 43 unités à 17 sur 24 aux tirs avec aussi 9 rebonds et 4 passes. Son meilleur total cette saison. Et Milwaukee repasse en positif avec un bilan de 4 victoires et 3 défaites.

LE MATCH : TATUM ET BOSTON PLONGENT TORONTO DANS LE DOUTE
Six matches et cinq défaites pour les Raptors après le choc de la Conférence Est perdu cette nuit contre les Celtics (114-126). L’opposition, revanche des demi-finales de l’automne, quand Boston avait sorti Toronto, a été le théâtre de la domination du jeune Jayson Tatum. En pleine ascension, l’ailier All-Star a marqué 40 points. Soit juste un de moins que son record personnel. Pourtant les Canadiens (relocalisés à Tampa Bay cette saison) étaient bien partis. Fred VanVleet a inscrit 14 de ses 35 points dans le premier quart temps et l’équipe de Nick Nurse prenait l’avantage (32-23). Ils n’ont absolument pas su tenir. Au contraire, le deuxième quart temps leur a été fatal avec une domination complète du banc des Celtics. Le rookie Payton Pritchard (à suivre !) a compilé 23 point et 8 passes décisives tandis que trois autres remplaçants marquaient plus de 10 points : les deux Williams (Grant et Robert) ainsi que Semi Ojeleye. Boston a notamment passé un 18-2 juste avant la mi-temps avec 13 points de Tatum. L’écart grimpait alors à 15 points à la pause. Les Celtics ont ensuite géré la fin de partie pour décrocher leur cinquième victoire en huit matches.

LA SURPRISE : LES KNICKS FONT LEUR MEILLEUR DÉPART DEPUIS 2012 !
Habituée à squatter les bas fonds de la Conférence Est, l’équipe de New York séduit en ce début de saison. Les Knicks ne jouent pas toujours bien mais ils s’arrachent et se donnent à fond pour gagner des matches. Nouvel exemple cette nuit avec la victoire contre les Hawks (113-108). Un succès décroché sous l’impulsion d’un Julius Randle encore une fois très productif : 28 points, 17 rebonds et 9 passes décisives. Les Hawks ont maintenu le suspense jusqu’au bout suite à un panier primé de De’Andre Hunter (23 points) qui leur a donné un petit point d’avance dans les derniers instants de la partie (106-107). Mais Austin Rivers a planté un tir à trois-points décisif tandis que Randle ajoutait une claquette pour mettre les Knicks définitivement à l’abri. C’est leur deuxième victoire de suite et la quatrième en sept matches. Ils n’avaient plus démarré de la sorte depuis la saison 2012-2013.

LA PERFORMANCE : DONCIC PLUS FORT QU’HARDEN
Un derby texan entre les Mavericks et les Rockets qui a tourné à l’avantage de Dallas, vainqueur 116 à 100. Avec un excellent Luka Doncic à la baguette. Le Slovène a compilé un triple-double (33 points, 16 rebonds, 11 passes) pour prendre le dessus sur James Harden (21 points), Christian Wood (23) et John Wall (14).

L’ACTION : MALCOLM BROGDON DÉLIVRE LES PACERS EN PROLONGATION
Superbe thriller entre Indiana et New Orleans hier soir, un match finalement décidé à 1,7 seconde de la prolongation sur ce panier décisif de Malcolm Brogdon. Le meneur des Pacers a inscrit 21 points en plus de ses 11 passes décisives. Victor Oladipo en a marqué 25. Du côté des Pelicans, Brandon Ingram pointait à 31 unités tandis que Zion Williamson postait un double-double (24-10). n