Damian Lillard a planté 55 points en battant un record NBA dans la nuit de mardi à mercredi mais ses Portland Trail Blazers ont perdu contre les Denver Nuggets (140-147). De leur côté, les Lakers ont été dominés par les Suns (85-115). Les champions sont au bord de l’élimination. Les Nets ont eux éliminé les Celtics (123-109) pour s’offrir un choc face à Milwaukee.
LILLARD IRRÉEL, LES BLAZERS PERDENT QUAND MÊME

Denver Nuggets – Portland Trail Blazers : 147-140 Denver mène 3-2
Un petit bout de l’Histoire des playoffs NBA s’est écrit dans la nuit de mardi à mercredi sur le parquet de Denver. Et une grande ligne sur le CV de Damian Lillard. Le meneur All-Star a été exceptionnel – les superlatifs ne suffisent plus pour décrire certaines de ses performances – en claquant 55 points contre les Nuggets. Mais comme un symbole, ses Blazers ont perdu (140-147) après deux prolongations. Deux prolongations qu’il avait lui-même arrachées avec des tirs très lointains, ultra décisifs et absolument incroyables. Une prestation d’anthologie avec un record au bout : 12 paniers à trois-points (en 17 tentatives) inscrits. Du jamais vu sur un match de playoffs.
Et pourtant, l’équipe de Portland s’est inclinée dans ce Game 5 terriblement important puisque les deux formations avaient chacune gagné deux rencontres jusqu’à présent. La franchise de l’Oregon n’a pas su profiter du carton de sa superstar parce que derrière Lillard, personne n’a su se montrer vraiment dangereux. Pas un seul autre joueur à 20 points. CJ McCollum a fini avec 18 unités mais à 7 sur 22 aux tirs en plus d’une balle perdue cruciale quand les Nuggets menaient encore de 3 points en fin de partie. 5 sur 14 pour Norman Powell. 3 sur 11 pour Carmelo Anthony. Les artificiers des Blazers ont raté leur rendez-vous. Et Lillard a été forcé de marquer 20 des 22 derniers points de son équipe. Il a mis tous les paniers – sauf un – des Blazers lors des deux prolongations.
En face, les Nuggets pouvaient se reposer sur un collectif plus profond et plus fort. Nikola Jokic a été au cœur du succès, comme à son habitude, en compilant 38 points, 11 rebonds et 9 passes décisives. Monte Morris a marqué 28 points en sortie de banc et Michael Porter Jr en a planté 26. Les joueurs de Mike Malone ont su tenir en étant eux-mêmes très adroits à trois-points (45%). Les voilà désormais en bonne position pour se qualifier pour le prochain tour.

LES SUNS ÉCRASENT LES LAKERS ET PRENNENT UNE OPTION : Phoenix Suns – Los Angeles Lakers : 115-85 Phoenix mène 3-2
Dans une série où les deux équipes sont à égalité 2-2, le Game 5 est traditionnellement considéré comme le tournant de la série. Parce que celle qui gagne dispose alors ensuite de deux balles de matches avec l’assurance de pouvoir jouer au moins une fois devant son public. Les Suns et les Lakers se sont retrouvés dans cette position mardi soir. Mais une seule des deux formations a abordé cette rencontre avec le sentiment d’urgence et l’attitude nécessaire pour un duel aussi tendu et déterminant. Et c’est celle qui l’a logiquement emporté. Une victoire sans appel de Phoenix, 115 à 85. Devin Booker (30 points) et ses camarades ont rapidement pris les devants et ils ont continué de dérouler ensuite devant des champions en titre désorganisés, privés d’Anthony Davis et absolument pas en mesure de se mettre au niveau. LeBron James a marqué 24 points mais il a terminé avec un différentiel de -24, le plus mauvais du match. Aucun autre joueur du cinq majeur n’a atteint la barre des 10 points. Les Angelenos ont tout simplement été surclassés. Ils comptaient 30 points de retard à la pause et la partie s’est terminée sur le même écart. Aucune réaction, aucune combativité. Le tout alors que les Suns ont encore une fois joué avec un Chris Paul diminué. Cette défaite met les Lakers dans une situation très délicate : ils sont désormais à un revers supplémentaire de se faire sortir dès le premier tour, ce qui n’est encore jamais arrivé dans la carrière de James.

LE BIG THREE DES NETS ÉLIMINE LES CELTICS Brooklyn Nets – Boston Celtics : 123-109 Brooklyn gagne la série 4-1
Kevin Durant, James Harden et Kyrie Irving sont juste trop talentueux. Trop talentueux pour être arrêtés une fois réunis. Trop talentueux pour les Celtics, et peut-être pour n’importe quelle équipe NBA. En l’emportant 123 à 109 mardi soir, les Nets ont validé leur ticket pour le second tour des playoffs. Avec une nouvelle performance époustouflante de leurs trois superstars. Harden a été le plus en vue, avec 34 points (10 sur 17), 10 rebonds et 10 passes. Irving a ajouté 25 points et Durant 24. Ce trio laisse les défenses sans solutions chaque soir et les joueurs de Boston n’ont jamais vraiment été en mesure de les ralentir. Le plus terrifiant, c’est que les trois All-Star n’ont joué qu’une poignée de matches ensemble jusqu’à présent. Ils sont encore en train de développer des automatismes. Mais même sans être au point, leur capacité à s’enflammer sur quelques séquences a fait la différence. Jayson Tatum (32 points) a ramené les siens à 5 longueurs dans les dernières minutes mardi soir. Puis Harden et Irving ont été à l’origine d’un 11-2 claqué en à peine 90 secondes pour reprendre le large. C’est maintenant un tout autre défi qui attend les Nets puisqu’ils vont retrouver les Bucks du double MVP Giannis Antetokounmpo, une formation en pleine confiance. La série promet d’être explosive et passionnante. n