Intenable, Luka Doncic a inscrit 37 points en trois quart temps pour mener les Dallas Mavericks à une rouste contre les Portland Trail Blazers (132-92). Un peu plus tôt dans la soirée, les Brooklyn Nets venaient à bout des Washington Wizards (113-106) à l’occasion des débuts de Blake Griffin avec sa nouvelle équipe.
Quand Luka Doncic est dans un grand soir, ses adversaires souffrent. Assis au premier rang pour profiter de la performance du prodige slovène, les Trail Blazers ont subi les assauts du jeune homme pendant toute la soirée. Enfin, pas tout à fait. Juste les trois premiers quarts temps. Parce que c’était largement suffisant pour Doncic, auteur de 37 points pour mener les Mavericks à un très large succès (132-92).
Le maestro était absolument intenable et il surfait sur une adresse insolente. Il a mis ses 8 premiers tirs à trois-points. Pour finir avec 37 pions et 13 sur 19 aux tirs. En face, c’était tout l’inverse. Damian Lillard (0 sur 7), CJ McCollum (0 sur 5) et Carmelo Anthony (0 sur 4) n’ont pas mis le moindre tir primé. Lillard a fini avec 19 points. Les Blazers avaient pourtant pris la tête dans le premier quart temps (27-30) avant de s’effondrer. Incapables de tenir tête à un Luka Doncic déchaîné.
LE MATCH : LES SIXERS S’IMPOSENT DE JUSTESSE CONTRE LES KNICKS
Julius Randle a sauvé les Knicks une fois mais pas deux. Il a arraché la prolongation sur un trois-points miraculeux dans le corner, après que la balle est rebondi sur le cercle. Tout ça pour s’incliner contre les Sixers (100-101) quelques minutes plus tard en ratant cette fois-ci son ultime tentative. Philadelphie décroche donc sa huitième victoire en dix matches et conserve la première place de la Conférence Est. L’équipe peut remercier Tobias Harris. Bombardé leader en l’absence de Joel Embiid, l’ailier a inscrit 20 points en plus des lancers décisifs dans les dernières secondes de la prolongation. Juste avant, c’est déjà lui qui avait ramené les Sixers à une petite longueur des Knicks (100-99) en plantant un panier à trois-points crucial.

LA PREMIÈRE : DÉBUTS VICTORIEUX POUR BLAKE GRIFFIN AVEC LES NETS
Blake Griffin retrouvait hier les parquets après plus d’un mois sans jouer. L’occasion pour lui de s’afficher avec sa nouvelle tunique, celle des Nets. S’il est sorti du banc, comme on pouvait s’y attendre, l’ancien All-Star a passé 15 bonnes minutes sur le terrain.
Des passages au cours desquels son équipe a pris l’avantage de 12 points sur les Wizards pour finalement l’emporter 113 à 106. Entré dans le premier quart temps, c’est seulement au début du quatrième qu’il a inscrit ses deux premiers points avec Brooklyn. Mais pas de n’importe quelle manière : il a enfin dunké ! Son premier depuis deux ans.
Blake Griffin va maintenant se mettre dans le rythme et faire de son mieux pour aider la franchise new-yorkaise. Hier soir, ce sont évidemment James Harden (26 pts, 8 pds) et Kyrie Irving (28 pts) qui ont mené l’équipé à la victoire malgré le triple-double de Russell Westbrook (29-13-13).

LA SÉRIE : 20 DÉFAITES DE SUITE POUR LES ROCKETS
Une impression de déjà vu. Tous les deux soirs, c’est la même histoire : Houston prend place sur le parquet et allonge sa série de défaites. Mais cette fois-ci, les Rockets étaient proches de la victoire. Ils se sont inclinés in-extremis contre le Thunder (112-114).
Leur meneur All-Star John Wall, auteur de 24 points, n’a pas réussi à conclure la partie malgré deux occasions dans les dernières secondes. Sa tentative de layup a été contrée par Luguentz Dort et son tir à trois-points n’a pas trouvé le chemin du panier. Plus que 4 revers et les Texans auront égalé le triste record des Cavaliers.

LE DUO : 60 POINTS CUMULÉS POUR ZION ET INGRAM
Les Pelicans ont décroché un joli succès en venant à bout des Nuggets (113-108), malgré le triple-double de Nikola Jokic (29 pts, 10 rbds et 10 pds). Mais le Serbe n’était pas le seul à faire exploser les compteurs. Zion Williamson et Brandon Ingram ont inscrit 30 points chacun, soit donc 60 en cumulé, pour porter leur équipe vers la victoire.
LA STATISTIQUE : 10 000
En délivrant 13 caviars distribués à ses coéquipiers hier soir, Chris Paul est entré dans le cercle très fermé des joueurs avec plus de 10 000 passes décisives en carrière. Seuls John Stockton, Jason Kidd, Mark Jackson, Steve Nash et Magic Johnson l’ont fait avant lui. CP3 pourrait même passer sur le podium d’ici la fin de sa carrière. En attendant, les Suns ont battu les Lakers (111-94) et renforcent leur deuxième place à l’Ouest.

M. T.
TOUS LES SCORES :
Heat – Pacers 106-109
Rockets – Thunder 112-114
Nuggets – Pelicans 108-113
Celtics – Magic 112-96
Nets – Wizards 113-106
Cavaliers – Raptors 116-105
Pistons – Bulls 86-100
Knicks – Sixers 100-101
Suns – Lakers 111-94
Trail Blazers – Mavericks 92-132