Le Staples Center a rendu hommage, dans la nuit de vendredi à samedi, à Kobe Bryant, décédé tragiquement dans un accident d’hélicoptère dimanche dernier. LeBron James, qui voyait le «Black Mamba» comme son «grand frère», a tenu un discours émouvant en marge de la rencontre entre les Lakers et les Trail Blazers.
La star de la NBA LeBron James a juré vendredi, dans une émouvante allocution avant de jouer contre Portland, qu’il continuerait avec ses coéquipiers des Lakers «à perpétuer l’héritage» de l’icône Kobe Bryant, décédée dimanche dans un accident d’hélicoptère.
James, la voix chargée d’émotion juste après avoir pleuré durant l’hymne américain, s’est adressé aux 19.000 fans présents au Staples Center, avant que les Lakers ne rejouent au basket pour la première fois depuis la tragédie, qui a également coûté la vie à l’une des filles de Bryant, Gianna, et à sept autres personnes.
«Perpétuer son héritage»
«Je sais qu’à un moment donné, nous aurons un mémorial pour Kobe (…) Mais je vois cela comme une célébration ce soir. Une célébration des vingt ans de sang, de sueur, de larmes, de corps meurtri, d’heures non comptées, de détermination, à être aussi grand qu’il a pu le devenir», a continué LeBron. «Ce soir, nous célébrons le gamin qui est venu ici à 18 ans, a pris sa retraite à 38 et est probablement devenu le meilleur père que nous ayons vu au cours des trois dernières années», a poursuivi James, qui s’est fait tatouer sur un mollet «Mamba 4 Life» («Mamba pour la vie») écrit sous un serpent enroulé dans un 24 et un 8. «Black Mamba» était le surnom de Kobe Bryant. «Je vais continuer avec mes coéquipiers à perpétuer son héritage, non seulement cette année mais aussi longtemps que nous pourrons continuer à jouer au basket, que nous aimons, parce que c’est ce que Kobe Bryant voudrait», a-t-il conclu. Une promesse qui traduit toute la détermination, déjà très forte pourtant, mais à présent décuplée de James à marcher dans les pas de la victoire de son glorieux aîné. Leaders de la conférence Ouest, les Lakers, renforcés cet été par Anthony Davis, ambitionnent de remporter un 17e titre NBA, dix ans après le 16e remporté par Kobe Bryant.