Présentée comme une destination potentielle pour LeBron James, la franchise de Philadelphie a pu faire forte impression auprès du King lors de la victoire des Sixers contre les Cavaliers.

 

Les Cavaliers et les Sixers n’ont pas fini de s’affronter. Déjà sur le parquet, dans la nuit de jeudi à vendredi, mais aussi en coulisses. Les deux organisations figurent parmi les prétendants (avec aussi les Lakers, les Rockets ou les Spurs) pour accueillir LeBron James en juillet prochain. A Philadelphie, le peuple commence vraiment à y croire. Une entreprise a récemment placardé d’immenses affiches… dans la ville de Cleveland ! Sur ces tableaux gigantesques se trouvaient des messages visant à séduire le King et le pressant de signer en Pennsylvanie.
Mais le vrai terrain de séduction, c’est celui avec deux panneaux de basket. A 33 ans, James ne veut pas perdre de temps. Il veut évidemment rester compétitif. Et plus encore. Il veut jouer la gagne. Le titre. Les équipes qui chercheront à le signer cet été devront prouver qu’elles sont en mesure d’aller loin. Très loin. Le match de dans la nuit de jeudi à vendredi était donc un test important pour les jeunes Sixers. Ils l’ont passé haut la main. Une victoire (108-97) avec la manière malgré les 30 points, 9 rebonds et 8 passes du quadruple MVP des Cavaliers.

Le King trop esseulé
Mais là où James était assez isolé (seuls trois autres joueurs à plus de 10 points dont 13 pour Larry Nance Jr, deuxième meilleur marqueur de son équipe), les Sixers ont fait front en équipe. Avec deux autres stars : Joel Embiid et Ben Simmons. Ces deux gaillards sont bien plus forts que n’importe lequel des coéquipiers de LeBron. Le Camerounais a ainsi compilé 17 points, 14 rebonds et 6 passes. L’Australien, fils spirituel et ami de James, a terminé avec 18 points, 9 rebonds et 8 passes. Philly, qui n’a jamais été mené au long de la partie, a donc mis fin à une série de 11 défaites consécutives contre Cleveland.
En attendant les playoffs puis la grande bataille estivale. Embiid et Simmons n’ont pas fini de faire monter la température. Le rookie partage le même agent que LeBron James et il a déjà fait du teasing en postant sur Instagram une photo des deux hommes avec la date du l’ouverture du marché des agents libres en légende. Lui aussi adepte des réseaux sociaux, son géant de partenaire a fait de même après le match de la nuit. Les Sixers sont très chauds sur le dossier. A voir si cet intérêt par le prodige d’Akron mais ils ont le mérite de faire forte impression.

Le joueur : Isaiah Thomas retrouve des jambes
Le départ des Cleveland a vraiment libéré Isaiah Thomas. Mentalement. Le meneur, encore All-Star l’an dernier, ne se sentait pas bien aux Cavaliers. Dans l’ombre de LeBron James. Au cœur des critiques. Son transfert lui a permis de retrouver de la sérénité. Et maintenant que tout va mieux dans la tête, le corps suit. L’ex patron des Celtics retrouve peu à peu ses jambes. Illustration ce jeudi soir quand il a inscrit 29 points en sortie de banc contre le Miami Heat.
IT profite d’un système où la balle tourne beaucoup plus. Et où il a lui-même plus d’opportunités de faire le show balle en main. Que du bon pour la confiance. Il a donc réussi son meilleur match de la saison avec 11/20 aux tirs, 6/11 à trois-points et 6 passes décisives en 30 minutes. Julius Randle (25 pts) avait mis les Lakers sur les bons rails en première période et Thomas a fini le boulot. 

 

Tous les scores:
Cavaliers – Sixers: 97-108
Heat – Lakers: 113-131
Trail Blazers – Timberwolves: 108-99
Kings – Nets : 116-111