Dans l’une des affiches importantes pour la course aux play-offs à l’Ouest, les Spurs de San Antonio ont pris le meilleur sur le Thunder. Les hommes de Popovich restent en course pour aller chercher l’avantage du terrain. A noter l’énorme prestation de Giannis Antetokounmpo (32 points en 35 minutes !) permettant à Milwaukee de s’offrir les Warriors.

La course aux playoffs est terriblement engagée à l’Ouest. Déjà parce que le neuvième (Los Angeles) et dixième (Denver) peut encore espérer accrocher le top huit tandis que les sixième, septième et huitième doivent encore valider leur ticket. Mais aussi parce qu’aucune place n’est clairement définie en dehors des trois premières. Il va donc y avoir un paquet de chocs et de matches à enjeu entre les différentes armadas de la Conférence d’ici à la fin de la saison régulière le 14 avril prochain. La rencontre entre le Thunder et les Spurs, disputée cette nuit, était l’une de ces nombreuses affiches.

Diminué mais décidé
Et les deux équipes n’ont pas déçu. Elles se sont livré un vrai duel intense. Match dont l’atmosphère se rapproche petit à petit de celle que l’on peut retrouver en play-offs. La fin de partie était notamment très serrée. Derrière à l’entame du quatrième quart temps, les Texans ont resserré la vis en défense. Le Thunder n’a pas marqué de paniers pendant presque sept longues minutes. Malgré ça, OKC a su rester au contact. Paul George a même remis son équipe à un point des Spurs en convertissant ses deux lancers-francs à quelques secondes de la sirène. Mais LaMarcus Aldridge, encore une fois impérial (25 pts, 11 rbds) alors qu’il jouait blessé, a donné un peu d’air aux siens. Il les a portés, comme il le fait depuis le début de la saison. Russell Westbrook a balancé un airball à trois-points dans la foulée et San Antonio a sécurisé son succès. Les deux franchises ont désormais le même bilan : 44 victoires et 32 défaites. San Antonio est donc toujours en course pour aller chercher l’avantage du terrain en cas de Match 7 au premier tour des playoffs. Presque un exploit quand on sait que l’équipe de Gregg Popovich pointait au dixième rang il y a encore quelques semaines. Mais tout va tellement vite à l’Ouest…

Le joueur : Giannis Antetokounmpo a dominé les Warriors
Milwaukee n’a pas encore officiellement validé sa place en play-offs même si la franchise du Wisconsin est quand même relativement à l’abri d’un retour soudain des Pistons (vainqueurs de cinq de leurs six derniers matches). Les Bucks doivent juste éviter la catastrophe. Giannis Antetokounmpo s’en est chargé en démolissant les champions en titre cette nuit. Opposé à Kevin Durant en première période, le Grec n’a fait aucun cadeau. Il a terminé avec 32 points en 35 minutes, le tout en ne ratant que quatre tirs (14/18). Ses camarades Khris Middleton (23 points) et Eric Bledsoe (20 pts, 9/11) l’ont bien épaulé. Mais c’est bien Antetokounmpo qui nous a offert le carton de la nuit en NBA.

L’expulsion : Kevin Durant a encore craqué
A peine revenu, aussitôt reparti. Kevin Durant effectuait son retour à la compétition après avoir manqué six matches en raison d’une blessure aux côtes. Alors, rassurez-vous, le MVP des finales 2017 ne s’est pas refait mal. Mais il n’a joué que 17 minutes cette nuit. Parce que KD a pris la mauvaise habitude de contester un paquet de décisions arbitrales. Il a déjà hérité de plusieurs fautes techniques cette saison (12). Pire, il a donc été éjecté pour la quatrième fois depuis le début de l’année ! Il mène ce triste classement NBA. Durant a été exclu juste avant la mi-temps après avoir réclamé avec un peu trop d’insistance une faute sur l’une de ses attaques du cercle.

Tous les scores
Pistons – Wizards : 103-92
Heat – Bulls : 103-92
Spurs – Thunder : 103-99
Kings – Pacers : 103-106
Warriors – Bucks : 107-116