Maladroit depuis deux matches, James Harden a pris feu au retour des vestiaires lors du match 4 entre les Rockets et les Timberwolves. «The Beard» a mené son équipe vers un troisième quart temps historique, pour une victoire facile (119-100) qui permet à Houston de refaire le break. De son côté, Donovan Mitchell a régalé Utah et écoeuré une fois de plus le Thunder de Russell Westbrook.


Timberwolves-Rockets : 100-119 Houston mène la série 3-1

Le doute commençait à s’installer. Peut-être pas dans la tête de James Harden mais au moins dans les esprits des supporters, passionnés ou autres journalistes qui ont regardé les deux dernières sorties du très probable MVP. Le barbu était à la rue lors du match 2, qu’il a conclu avec à peine 12 points et un horrible 2/18 aux tirs. Ses coéquipiers lui avaient sauvé la mise ce soir-là. Mais il semblait encore en-dedans lors de la rencontre suivante (9/21). Avec en revanche la défaite au bout et une série presque relancée si les Timberwolves continuaient à prendre le dessus sur le meilleur joueur adverse… La première période du match 4, la nuit dernière, n’a pas été rassurante sur ce point précis. Harden a manqué sept tentatives d’entrée. Et à la pause, Houston menait d’un tout petit point avec 50 unités au compteur. 50, c’est justement le nombre de points que les joueurs de Mike D’Antoni ont ensuite planté en douze minutes au retour des vestiaires. Une orgie offensive. Un massacre. Une performance historique – une seule équipe avait déjà marqué 50 points sur un quart temps en playoffs (51 pour les Lakers en 62) – orchestrée par le maestro habituel des Texans. «The Beard» a inscrit 22 de ses
36 pions dans le troisième quart temps. Les Wolves étaient à l’agonie. Dépassés. L’écart est alors monté de 1 à 31 points. Un séisme dans un Target Center médusé. Les Rockets ont pu dérouler sur la fin du match. Chris Paul a bien épaulé Harden avec 25 points,
6 rebonds, 6 passes et 5 interceptions. Clint Capela a capté 17 rebonds. En face, seuls Karl-Anthony Towns (22 points, 15 rebonds) et Derrick Rose (17 points) ont surnagé. Cela fait donc 3-1 pour Houston, plus que jamais en position pour rejoindre les demi-finales de conférence.

Jazz – Thunder : 113-96 Utah mène la série 3-1
Après le triple-double d’un Ricky Rubio adroit et survolté dans le match 3, Russell Westbrook avait promis de s’occuper personnellement de l’Espagnol. Et de le ralentir. En soi, il l’a fait. Le meneur du Jazz n’était pas aussi performant dans la nuit de lundi à mardi. Seul problème : il n’y avait absolument personne pour stopper Donovan Mitchell à Oklahoma City. Impérial, le rookie a planté 33 points (13/28 aux tirs) pour mener son équipe vers une troisième victoire de suite contre le Thunder, désormais au bord du précipice. Dos au mur, OKC a attaqué la rencontre en trombe et menait de six points après un quart temps. Mais les joueurs de Salt Lake City n’ont pas paniqué. Ils ont pris leur temps pour achever leur adversaire. Joe Ingles a d’abord planté trois paniers à trois points de suite juste avant la mi-temps. Tout en prenant bien soin de chambrer Paul George. La tension est ensuite montée d’un cran mais les joueurs du Thunder n’ont pas su répondre autrement qu’en cédant à la provocation ou en mettant des coups. Sur le plan basket, Utah prenait le dessus avec un 9-0 passé dès le retour des vestiaires pour ne plus jamais être revu. L’écart n’a cessé de grimper jusqu’à atteindre la vingtaine de points dans le dernier quart. Westbrook a terminé avec 23 points et 14 rebonds, mais seulement 3 passes décisives. George en a mis 32, mais en vain. Le Thunder est maintenant au bord de l’élimination dès le premier tour des playoffs.