Le taux de remplissage des barrages en exploitation à travers le territoire national a atteint 62 % à la faveur des dernières précipitations enregistrées dans plusieurs wilayas du pays a appris mercredi l’APS auprès de l’Agence nationale des barrages et transferts (ANBT). Cette augmentation des volumes d’eau emmagasinés à travers les 75 barrages du pays a été enregistré à la faveur des apports des derniers épisodes pluviométriques qu’ont connu plusieurs wilayas du pays ces derniers jours, a précisé la même source. Sagissant de la situation hydrique par région, les données de l’ANBT précisent que le taux de remplissage des barrages à l’Ouest est estimé à 52%, dans la région de Chelif (Centre-ouest) il a atteint 55%, au Centre 45%, et 80% dans la région Est. Ainsi, sur les 75 barrages en exploitation à travers le pays, huit (08) barrages sont totalement remplis (100%), à savoir: Sekkak (Tlemcen), Mexa (El Tarf), Kissir et Boussiaba (Jijel), Beni Haroun (Mila), Beni Zid (Skikda), Bougara (Tissemsilt) et prise Chelif (Mostaganem). D’après les estimations de l’ANBT,»la réserve d’eau actuelle assure une sécurité hydrique de deux (02) années consécutives». Pour rappel, l’Algérie avait enregistré une faible pluviométrie depuis le début de l’hiver avec des températures ayant dépassé parfois les moyennes mensuelles, notamment en janvier et février. L’Office national de météorologie (ONM) avait rassuré, en février passé, que la hausse des températures enregistrée était «exceptionnelle», précisant que l’Algérie a déjà connu ce phénomène en 2010, 2014, 2016 et 2017. Or, de fortes pluies et averses orageuses ont été enregistrées ces derniers jours sur plusieurs régions du pays, suite à larrivée progressive d`une perturbation pluvieuse sur la région du bassin méditerranéen avec un air frais et des vents forts, a expliqué lundi à l’APS la responsable de la communication à l’ONM, Houaria Benrekta. Estimant qu’il s’agit d’une situation «tout à fait normale», Mme Benrekta a rappelé que le printemps est «une saison qui connaît même des chutes de neige parfois, comme c’était le cas l’année dernière». Des quantités appréciables de pluies ont été enregistrées à travers le pays, a-t-elle noté, précisant à cet effet, que 52 mm ont été enregistrés à Alger, 44 à Tizi-Ouzou, 40 à Ghazaouet et 49 à Maghnia (Tlemcen) Le Sud du pays n’était pas en reste du fait qu’il a enregistré notamment 25 mm à Timimoun et 11 mm à Adrar, a souligné la responsable. (APS)