L’Algérie est autorisée à souscrire au capital de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) à hauteur de 203 actions, en vertu d’un décret présidentiel paru au Journal officiel (JO) n 61.
«Est autorisé, à concurrence de deux cent trois (203) actions, la souscription de la République algérienne démocratique et populaire au capital de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement, au titre de son adhésion à cette institution», selon le décret présidentiel n 21-309 du signé le 9 août par le président de la République Abdelmadjid Tebboune. Le versement de la participation algérienne sera opéré sur les fonds du Trésor public, conformément à la résolution n 231 intitulée : «Accession de l’Algérie au statut de membre», adoptée par le Conseil des gouverneurs de la BERD le 10 juillet 2020, ajoute le même décret.
Pour rappel, le président Tebboune avait signé le 5 mai 2021 le décret portant adhésion de l’Algérie à la BERD.
La BERD est une organisation internationale qui siège à Londres et qui rassemblait 69 membres en juillet 2019.
Elle émet des emprunts sur le marché international qui lui servent à financer ou cofinancer des investissements (soit par des prêts, soit par des prises de participation).