La Banque africaine de développement (BAD) a annoncé la nomination du Docteur Rabah Arezki au poste de chef économiste et de vice-président de la division Gouvernance économique et Gestion des connaissances. L’Algérien, qui occupe depuis 2017 le poste d’économiste en chef pour la région Moyen-Orient et Afrique du Nord à la Banque mondiale, prendra ses nouvelles fonction le 1er octobre 2020, a indiqué l’institution financière panafricaine sur son site internet. Nomination largement motivée par le parcours et l’expérience du Docteur Rabah Arezki, le président de la BAD, Akinwumi Adesina s’est, en ce sens, dit ravi que le «Dr Rabah Arezki rejoigne le Groupe de la Banque africaine de développement après une carrière fructueuse à la Banque mondiale et au Fonds monétaire international (…) Rabah est un chercheur et un expert politique exceptionnel qui possède une vaste expérience de la recherche, des politiques et des réformes».
En effet, Rabah Arezki est maître de recherche à la John-F. Kennedy School of Government de l’université de Harvard (Etats-Unis), associé de recherche externe à l’université d’Oxford (Royaume-Uni) mais, également, chercheur non résident à l’Institut Brookings (Etats-Unis) et auteur ou co-auteur de nombreuses publications, dont certaines dans des revues universitaires.
Le parcours du Docteur Rabah Arezki est marqué par une longue expérience, entre 2006 et 2017, au Fonds monétaire international (FMI), où il a notamment piloté la réponse à l’effondrement historique des cours du pétrole de 2014. Son action à la Banque Mondiale, à partir de 2017, a pour sa part été l’occasion de mettre au point l’approche «moonshot» pour le Moyen-Orient et l’Afrique. Un programme qui vise à obtenir une connectivité complète à l’internet et au paiement numérique. «Il s’est fait le champion de l’agenda sur la loyauté de la concurrence et la transparence des données afin d’autonomiser et de libérer le potentiel des jeunes de la région», souligne à ce sujet la BAD.
Le communiqué de la direction de l’institution panafricaine ajoute également que le rôle du Docteur Rabah Arezki sera aujourd’hui central dans l’élaboration des réponses à la crise multiforme causée par la pandémie actuelle. «Son leadership sera particulièrement important en ces moments où la Banque conçoit et déploie des opérations d’appui aux réformes pour faire face à la Covid-19, promeut des réformes politiques et soutient les efforts de relance de la croissance des pays africains à la suite de la pandémie», explique ainsi M. Adesina. Quant au principal intéressé, il déclare en réaction à l’annonce de sa nomination «… Je suis très heureux de pouvoir travailler avec le président Adesina, la Direction et les équipes de la Banque pour continuer à fournir aux pays africains un soutien de premier ordre en matière de politiques, de connaissances et de renforcement des capacités». La Banque africaine de développement «fait d’excellents progrès pour accélérer le développement de l’Afrique», ajoute le Docteur Rabah Arezki. n