«Tintin au Pays des Soviets», le premier album des aventures de Tintin, sort dans une version colorisée aujourd’hui. L’album était le seul de la série à être resté jusqu’à aujourd’hui en noir et blanc.

5001954 6 6822 peinte par herge a la gouache la couverture 555ad979a17da567045c1e6284860f74Depuis sa première publication sous forme de série en 1929, le voyage en Union soviétique est le seul opus des aventures de Tintin à ne jamais avoir eu les honneurs de la couleur, contrairement aux neuf tomes suivants, qui étaient eux aussi parus initialement en noir et blanc. Et ce n’est qu’en 2017, que «Tintin au pays des Soviets», la toute première aventure du jeune reporter à la houppette créée par  Hergé en 1929, s’offre une nouvelle jeunesse en se parant pour la première fois de couleurs.
La sortie en librairie en Europe, notamment France, en Belgique en Suisse et en Amérique du Nord, au Canada en particulier, de l’album colorisé est prévue aujourd’hui. Co-édité par Casterman et les éditions Moulinsart, ce Tintin revisité bénéficie d’une nouvelle couverture mettant l’accent sur le mouvement et la vitesse. On voit une course-poursuite entre une voiture pilotée par Tintin et un avion quand l’original montrait un Tintin debout et assez statique devant les murs du Kremlin.
Publié à l’origine dans les pages du Petit Vingtième, le supplément hebdomadaire pour la jeunesse du journal catholique belge Le Vingtième siècle, «Tintin au pays des Soviets» détonne dans l’œuvre d’Hergé. Il a fallu attendre 1999 pour que cet album, viscéralement anticommuniste, intègre la collection officielle des 24 aventures de Tintin. De l’après-guerre jusqu’à la fin des années 1990, «Tintin au Congo» était considéré comme le premier  album de Tintin.
Dans «Tintin au pays des Soviets», longtemps ignoré, le personnage principal n’est pas du tout élaboré et presque méconnaissable. La version originale est sortie en album en  septembre 1930. Les 10 000 premiers exemplaires écoulés, Hergé s’était promis de redessiner cet album mais il n’en a jamais eu le temps, rappellent ses biographes. Le travail de colorisation du seul album de Tintin resté en noir et blanc a commencé en 2014 à partir des planches originales. Il a été confié à Michel Bareau, directeur artistique des studios Hergé, selon l’AFP. Cet album colorisé bénéficie d’un tirage exceptionnel de 300 000 exemplaires.