C’était l’un des trophées où le verdict semblait le plus serré sur le papier. Finalement, le trophée Yachine du meilleur gardien a été attribué à Gianluigi Donnarumma. Edouard Mendy, brillant avec Chelsea et le Sénégal, termine deuxième derrière le vainqueur de l’Euro. Et pour Habib Beye, c’est tout simplement un scandale. Au micro de Canal Plus Afrique, le consultant estime que l’évidence voulait que Mendy soit sacré. « Voilà, c’était écrit sur la liste. C’était déjà écrit depuis des années. C’est même écrit à la FIFA quand ils font des tweets où ils mettent le gardien Edouard Mendy sans son maillot, dans le fond et caché. C’est la réalité. Il faut pouvoir l’entendre et arrêter d’être hypocrite ».

Mendy paie-t-il son statut de joueur africain ?
Habib Beye, scandalisé, estime qu’Edouard Mendy est tout simplement victime de son statut de joueur africain, alors que son absence dans les 30 nommés pour le Ballon d’Or avait déjà fait beaucoup parler. « Parce que Africain et Sénégalais. Sa sélection ne rayonne pas comme l’Italie peut rayonner aujourd’hui en aura médiatique. Aujourd’hui on considère, même des entraîneurs le disent, que la CAN est un petit tournoi… et toutes ces choses là qui font que l’on ne reconnaît pas un international africain, ou polonais comme pour Lewandowski, comme on va reconnaître un international européen ou italien comme Donnarumma ».
En outre, l’ancien international des Lions de la Térange, estime qu’ « on a récompensé un mois de compétition et un gardien transféré. Edouard Mendy a été meilleur que Donnarumma sur douze mois. (…) La réalité c’est que vous avez vu les statistiques. Le nombre de clean sheets d’Edouard Mendy est beaucoup plus important que celui de Donnarumma. La saison, dans sa globalité est beaucoup plus aboutie pour Mendy qu’elle ne l’est pour Donnarumma. Là on a récompensé un joueur sur un mois de compétition et sa saison au Milan qui n’est pas mauvaise. »