A moins d’un mois séparant les candidats inscrits aux examens de fin de cycle moyen et secondaire, le ministre de l’Education nationale, Mohamed Ouadjaout, a donné jeudi dernier le coup d’envoi officiel du processus de conception, d’élaboration et d’impression des sujets des examens du Brevet d’enseignement moyen (BEM) et du Baccalauréat (session de septembre 2020).

«Il s’agit d’une mission délicate dans la conjoncture exceptionnelle que traverse notre pays en raison de la crise sanitaire mondiale», a dit le ministre lors d’une visite d’inspection au siège de l’Office national des examens et concours (Onec) à Kouba (Alger). Le ministre a salué les efforts déployés par toutes les parties concernées, inspecteurs de l’Education nationale, cadres, enseignants et autres personnels, dans le cadre de la préparation des examens officiels, soulignant que d’énormes sacrifices étaient consentis pour mener à bien l’opération. Le ministre de tutelle estime, en effet, que «le sacrifice est un devoir national au service de notre école, mais aussi pour assurer la crédibilité de ces examens malgré la difficulté de l’isolement et du confinement pour le personnel chargé de superviser l’élaboration et l’impression des sujets». La mise en quarantaine du staff, qui durera 36 jours (12 h/jour) et qui a débuté jeudi dernier s’étalera jusqu’au 17 septembre prochain, correspondant avec le dernier jour des examens du bac. Il leur est exigé de faire preuve de «responsabilité, de rigueur, de sérieux et de concentration permanente», tout en appliquant le règlement intérieur du centre, explique M. Ouadjaout.
Le ministre a, à cette occasion, adressé un message pour rassurer les candidats à ces deux examens ainsi que leurs parents, rappelant que «toutes les mesures préventives ont été prises, à travers un protocole sanitaire rigoureux élaboré pour préserver leur santé ainsi que celle de tout le staff qui veille à garantir la réussite de cet important rendez-vous éducatif». Le ministère de l’Education a, pour rappel, adopté en coordination avec le Comité scientifique chargé du suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus un protocole sanitaire à suivre durant les examens du BEM et du bac, en raison de la crise sanitaire et afin d’éviter tout risque de contamination au niveau des centres d’examens durant le déroulement de ces épreuves. Parmi les dispositions du protocole figurent la stérilisation et la désinfection de toutes les installations du centre d’examen avant son ouverture. La tutelle a insisté sur l’impératif d’assurer la disponibilité des fournitures médicales nécessaires, tout en garantissant la purification des réservoirs d’eau. Il a été également convenu la nomination d’un vice-président en charge de l’aspect préventif sanitaire au sein de chaque centre d’examen.<